25e anniversaire du Quatuor Molinari

Transparence : l’élégance de la musique anglaise

(Photo: Élisabeth Delage)


Montréal, le 30 janvier 2023 –
 Le Quatuor Molinari met la musique anglaise à l’honneur du concert du vendredi 17 février avec l’imposant quatuor no 2 de Benjamin Britten ainsi que Four Quarters, importante œuvre de Thomas Adès. Aussi à l’affiche, la création du 7e quatuor du Montréalais Brian Cherney.

Cette saison témoigne assurément de l’immense talent de ce réputé ensemble montréalais en plus de saluer de grandes œuvres fortes en émotions et en intensité musicale. « Les œuvres au programme de ce concert ont en commun le raffinement, l’élégance et la subtilité. », mentionne Olga Ranzenhofer sa fondatrice et directrice artistique.

Le Molinari souligne le 80e anniversaire du montréalais Brian Cherney cette année en créant son tout nouveau quatuor, écrit spécialement pour le Molinari. La musique de Cherney est toujours très sensible et joue dans les subtilités. Le second quatuor à cordes du Britannique Thomas Adès, intitulé Four Quarters, se divise en quatre mouvements qui représentent chacun un temps dans la journée. De la transparence des sons harmoniques aux pizzicato intenses, le compositeur s’amuse avec des rythmes d’une grande complexité, mais qui n’entravent jamais la beauté sonore de l’œuvre. Enfin, le majestueux second quatuor à cordes de Benjamin Britten nous transporte avec son chaleureux lyrisme et avec sa grande chaconne qu’il a écrite pour commémorer le 250e anniversaire de la mort d’Henry Purcell.

Des pièces majeures au programme

  • Brian Cherney : Quatuor No. 7(création)
  • Thomas Adès : Four Quarters
  • Benjamin Britten: Quatuor No. 2
RAPPELTransparence

17 février à 19h30Salle de concert du Conservatoire de Montréal – 4750 Henri-Julien Billets : 29,50$, 24,50$ et 12,50$.Info: https://quatuormolinari.qc.ca/event/transparence/

Le concert sera précédé par une rencontre gratuite Dialogue sur le Plateau, à la Maison de la culture Plateau-Mont-Royal (465 Mont-Royal Est), le dimanche 12 février à 14h. On y présentera des analyses, des discussions et des extraits musicaux des œuvres au programme du concert Transparence.

Notons que durant ce dernier quart de siècle, le Quatuor Molinari a produit 20 albums et joué plus de 300 œuvres, parmi lesquelles on retrouve 123 pièces canadiennes (dont 75 québécoises), 123 créations et 79 commandes. Il a aussi organisé huit éditions du Concours international de composition du Quatuor Molinari. Celui-ci connaît un immense succès avec la réception de plus de 1000 partitions inédites de 70 pays.

Pour tous les détails de la saison et les nouvelles les plus récentes, visitez quatuormolinari.qc.ca et la page Facebook du Quatuor Molinari.

Le Quatuor Molinari remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de Montréal, le Conseil québécois de la musique, la Ville de Montréal, Alfred Dallaire | Memoria, ATMA Classique et le Conservatoire de musique de Montréal pour leur généreux soutien.

À propos du Quatuor Molinari

Acclamé par le public et par la critique musicale internationale depuis sa naissance en 1997, le Quatuor Molinari se consacre au riche répertoire pour quatuor à cordes des XXe et XXIe siècles. Il est composé d’Olga Ranzenhofer (violon), d’Antoine Bareil (violon), de Frédéric Lambert (alto) et de Pierre-Alain Bouvrette (violoncelle).

Gagnant de 23 Prix Opus du Conseil québécois de la musique pour l’excellence de la musique de concert, le Quatuor Molinari est reconnu comme un des meilleurs ensembles au pays. La critique le qualifie d’ailleurs d’« essentiel », de « prodigieux » et de « pendant canadien des quatuors internationaux Kronos et Arditti ».

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

L’OMT au salon FITUR 2023 : investir dans un tourisme d’avenir misant sur la diversité et la durabilité


Madrid (Espagne), 20 janvier 2023 – Au salon FITUR 2023, l’OMT a été un trait d’union entre
les dirigeants publics et privés pour promouvoir les actions visant à renforcer la diversité, la résilience et la durabilité du secteur du tourisme.
Alors que les dernières données de l’OMT portent à croire que les arrivées retrouveront leurs niveaux d’avant la pandémie dans certaines régions du monde en 2023, le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a été cette fois encore aux côtésde Sa Majesté le roi d’Espagne Felipe VI pour l’inauguration du grand salon des
voyages FITUR. Quatre jours durant, dans le droit fil des priorités de l’Organisation, l’OMT a mis sur le evant de la scène les investissements dans le tourisme, le développement rural, la diversification, la durabilité et l’accessibilité.

(Photo: OMT)

L’investissement et le rétablissement de la confiance
Dans le contexte de FITUR, l’OMT et la Société andine de développement (SAD) ont renforcé le partenariat existant entre les deux organisations afin de muscler l’action de l’OMT pour attirer et retenir les investissements dans le tourisme. Le partenariat prévoit notamment l’élaboration de lignes directrices pour l’investissement dans le tourisme, ciblant dans un premier temps la Barbade, l’Équateur, El Salvador et le Panama. Lesdeux organisations mettront en place des cadres pour attirer, promouvoir et retenir les investissements étrangers directs (IED) destinés à des initiatives de tourisme durable dans l’ensemble de la région des Amériques.
L’OMT a salué les progrès accomplis pour repenser le rôle du tourisme dans les économies et les sociétés de la région. Le Président de la République du Guatemala, Alejandro Giammattei, et le Président exécutif de Banco Popular en République dominicaine, Christopher Paniagua, ont reçu une distinction officielle de l’OMT
récompensant leur attachement à ce que le tourisme figure en bonne place dans les politiques économiques et les financements. Au salon FITUR, le Président Giammattei a également confirmé l’adhésion du Guatemala au Code international de protection des touristes établi par l’OMT.
ORGANISATION MONDIALE DU TOURISME (OMT) – INSTITUTION SPÉCIALISÉE DES NATIONS UNIES / POETA JOAN MARAGALL 42, 28020 MADRID, SPAGNE. TÉL: (34) 91 567 81 00 / FAX: (34) 91 571 37 33 – INFO@UNWTO.ORG / UNWTO.ORG
Un champ d’action plus vaste pour le tourisme
Dans le cadre du travail de l’OMT pour diversifier le secteur et faire valoir son rôle moteur dans le développement rural, il a été annoncé que la région de La Rioja, en Espagne, accueillera la septième édition de la Conférence mondiale de l’OMT sur le tourisme œnologique plus tard cette année. Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, la Présidente du gouvernement régional de La Rioja, Concha Andreu, et la Ministre espagnole du tourisme, Reyes Maroto, ont souligné l’importance de l’œnotourisme, qui est en plein essor, pour protéger la culture et pour soutenir les entreprises et les emplois locaux.
L’OMT a également mis en avant l’importance du tourisme de shopping, eu égard enparticulier à ses liens étroits avec les loisirs et la gastronomie. Un nouveau protocole d’accord entre l’OMT et WOW Concept a été signé, prévoyant que les deux organisations travailleront ensemble pour promouvoir un tourisme urbain responsable, grâce à des actions de promotion et des événements conjoints et par des efforts communs pour
suivre et faire connaître les tendances en matière de tourisme de shopping. Toujours dans l’optique de diversifier la portée et l’impact du tourisme, l’OMT a aussi annoncé la tenue, en partenariat avec le Conseil national croate du tourisme, du deuxième Congrès mondial sur le tourisme sportif (26-27 avril à Zadar).
Tourisme pour tous
Dans le but de repenser les voyages accessibles, l’OMT, la Fondation ONCE et l’organisme espagnol de normalisation UNE ont coorganisé un séminaire sur le tourisme pour tous rassemblant des administrations nationales du tourisme, destinations, entreprises et associations professionnelles du secteur pour souligner le rôle de l’accessibilité au service de l’inclusion sociale et de l’activité économique. Les partenaires ont présenté
des instruments à l’appui de la mise en œuvre de la norme internationale UNE-ISO 21902 « Tourisme accessible pour tous », notamment un nouveau guide d’application dans les établissements hôteliers et d’hébergement.
Durabilité dans les espaces terrestres et dans les océans À Madrid, l’OMT a continué d’accélérer la progression du tourisme vers plus de durabilité. L’État du Yucatán au Mexique, où l’on trouve certaines des plus importantes destinations touristiques du pays, est la toute dernière recrue en date du Réseau international de l’OMT des observatoires du tourisme durable (INSTO). Le réseau INSTO, qui compte déjà plus de 30 observatoires dans le monde entier, assure un suivi de l’impact du tourisme sur les économies locales et les habitats, pour éclairer une prise de décision fondée sur des données factuelles.
L’OMT a conclu la semaine de FITUR en accueillant une réunion spéciale sur Le tourisme et l’action pour les océans et le climat au siège de l’Organisation à Madrid.
La rencontre, qui a bénéficié de la participation de la députée européenne Catherine Chabaut, de Ruben Eiras, Secrétaire général de Forum Oceano, Paul Holtus, Président fondateur de World Oceans Council, et de Josiane Sadaka, PDG de Blue Carbon LLC, a permis à l’OMT de confirmer son soutien aux initiatives BlueCOP28 et Dubai Blue ORGANISATION MONDIALE DU TOURISME (OMT) – INSTITUTION SPÉCIALISÉE DES NATIONS UNIES C/ POETA JOAN MARAGALL 42, 28020 MADRID, SPAGNE. TÉL: (34) 91 567 81 00 / FAX: (34) 91 571 37 33 – INFO@UNWTO.ORG / UNWTO.ORG
Pact. Pour ses travaux en faveur d’un tourisme plus durable, le Fondateur et PDG de NOAH ReGen, Frédéric Degret, a été nommé Ambassadeur spécial de l’OMT pour les océans et l’urgence climatique.
Des relations renforcées
FITUR 2023 a été l’occasion pour l’OMT de renforcer ses relations avec les dirigeants publics et privés du secteur. Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a tenu une série de réunions bilatérales en vue d’échanger des idées et d’être à l’écoute des espoirs et des défis exprimés par les États membres. La direction de l’OMT s’est entretenue avec le nouveau Ministre du tourisme de la Jordanie, Makram Mustafa AlQaisi, le Ministre du tourisme de l’Uruguay, Tabaré Viera, la Vice-Ministre du tourisme de la Géorgie, Mariam Kvrivishvili, et le Ministre du tourisme du Nigéria, Lai Mohammed, le gouverneur de Porto Rico Pedro Pierluisi ainsi que le ministre du tourisme de Porto Rico Carlos Mercado, et également avec Dario Item, ambassadeur en Espagne du plus récent État membre de l’OMT, Antigua-et-Barbuda.
Lors d’une réunion de travail avec Mariana Oleskiv, présidente de l’Agence d’État pour le tourisme d’Ukraine, le Secrétaire général Pololikashvili a réaffirmé le soutien ferme de l’OMT aux citoyens ukrainiens et a noté le rôle du tourisme pour la reprise future et en tant que pilier de la paix. Des réunions ont également eu lieu avec le maire de Madrid, José Luis Martínez-Almeida, le maire de Skiathos, Thodoris Tzoumas, et l’ambassadrice
d’Israël en Espagne, Rodica Radian-Gordon.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Air France dévoile ses 17 chefs partenaires pour faire rayonner la hautegastronomie française en 2023

  • 5 chefs intègrent cette brigade d’exception pour la première fois : Amandine
    Chaignot, Mauro Colagreco, Thierry Marx, Angelo Musa et Olivier Perret.

À l’occasion du Bocuse d’Or 2023 dont Air France est partenaire officiel du 19 au 23 janvier 2023, la compagnie a dévoilé l’ensemble des grands chefs avec lesquels elle collaborera cette année. Dix-sept talents culinaires valorisant l’excellence française vont ainsi se succéder au fil des prochains mois à bord de ses cabines La Première, Business et dans ses salons en aéroport pour signer des mets d’exception.

Seule compagnie aérienne à s’associer avec autant de signatures de haut vol, Air France réaffirme ainsi plus que jamais son rôle d’ambassadrice de la gastronomie et du savoir-faire français à travers le monde.
La compagnie s’attache à faire découvrir à ses clients la richesse et la diversité du patrimoine gastronomique français dans une approche plus responsable, en préférant des produits frais, locaux et de saison et en proposant systématiquement une option végétarienne dans toutes ses cabines de voyage.


Pour composer ces menus et s’entourer des plus grands chefs, Air France s’appuie sur
l’expertise et le savoir-faire de Servair, leader mondial de la restauration aérienne, et de son
Studio culinaire.
Voyage au cœur de la gastronomie française
Au départ de Paris, se succèderont cette année en cabines La Première et Business long-courrier des menus signés exclusivement pour Air France par les chefs étoilés français Arnaud Lallement, Régis Marcon, Anne-Sophie Pic, Emmanuel Renaut et Michel Roth. Pour la toute première fois, Mauro Colagreco et Thierry Marx ajouteront également leur talent unique à cette brigade d’exception. Compositions végétariennes, viandes ou volailles d’origine française, poissons issus de la pêche durable : tous les chefs sont attachés à faire découvrir le terroir de leur région, à transmettre leur histoire et leurs émotions.


Dans les suites La Première, les plus exclusives de la compagnie, les chefs pâtissiers MOF Philippe Urraca et pour la première fois Angelo Musa viendront apporter une touche sucrée et élégante aux menus de cette cabine digne des plus grands restaurants.
Air France renouvelle par ailleurs ses menus signés par de grands chefs français au départ des escales de son réseau long-courrier. La compagnie poursuit ainsi sa collaboration avec le chef triplement étoilé Julien Royer en cabines La Première et Business au départ de Singapour. Originaire d’Auvergne, Julien Royer officie aux restaurants Odette et Claudine de la cité-Etat. Au départ de La Réunion, en cabine Business, les menus sont signés par Jofrane Dailly, chef réunionnais travaillant dans les cuisines du Diana Dea Lodge à Sainte-
Anne. En 2023, Air France proposera également des menus signés par le chef Olivier Perret

Service de presse/Press office : +33 (0)1 41 56 56 00 – corporate.airfrance.com – Twitter @AFnewsroom
au départ de l’ensemble de ses escales canadiennes (Montréal, Toronto, Québec et Vancouver). Celui-ci s’appliquera à proposer une gastronomie française composée d’ingrédients frais pour les menus de la cabine Business. Originaire de Bourgogne, le chef est à retrouver également au restaurant Le Renoir de l’hôtel Sofitel Montréal Le Carré Doré.
Air France entend poursuivre le développement de ces signatures de prestige, notamment au départ des Antilles françaises, des Etats-Unis et du Japon.
Sur le réseau moyen-courrier, en cabine Business, le chef corporate Servair François Adamski, MOF et Bocuse d’Or, signe toute l’année le déjeuner ou le dîner servi à bord.


Par ailleurs, Air France collabore avec de nombreux chefs dans ses salons des aéroports parisiens. À Paris-Charles de Gaulle, Alain Ducasse et ses équipes signent ainsi la carte du salon La Première d’Air France. Dans les autres salons situés au terminal 2 E (halls K, L etM), Ducasse Paris dévoile régulièrement de nouveaux mets à découvrir parmi l’ensemble de l’offre disponible. Dans le salon situé au terminal 2 F, François Adamski s’associe avec des chefs talentueux pour signer des menus inédits et de saison. Après Chloé Charles, Amandine Chaignot viendra ainsi mettre son talent au service des clients de la compagnie. À Paris-Orly, c’est Guy Martin, habitué à signer les menus servis à bord des vols Air France qui signera pour la première fois un plat à découvrir au salon international d’Orly 3. Enfin, dans le salon court-courrier d’Orly 2, les clients pourront savourer les choux signés par le chef pâtissier Philippe Urraca.


Une restauration plus responsable
Dès aujourd’hui, Air France s’engage à proposer sur l’ensemble de ses vols au départ de
Paris des viandes, volailles, produits laitiers et œufs 100% d’origine française, ainsi que des poissons issus de la pêche durable, dans toutes ses cabines de voyage et ses salons des aéroports parisiens. La compagnie y propose une sélection de produits frais, locaux et de saison. Une offre végétarienne est également disponible dans toutes les cabines et les plats chauds sont systématiquement labélisés Nutri-Score A ou B en Economy et Premium Economy. Par ailleurs, les menus enfants et bébés proposés à bord sont uniquement élaborés à partir de produits issus de l’agriculture biologique.
Air France s’investit également dans le recyclage et la suppression de 90% du plastique à usage unique à bord de ses avions d’ici à fin mars 2023. À bord, elle poursuit le déploiement de contenants sans matières plastiques tels que des gobelets en carton, des raviers en cellulose, des cassolettes en bagasse ou encore des sacs « Bon Appétit » en papier kraft.
Au sol comme en vol, elle accorde une attention particulière au tri sélectif et au recyclage des prestations de restauration. Par ailleurs, conformément à la règlementation française, elle met à la disposition de ses clients des fontaines à eau dans ses salons en France.
Dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire, Air France offre également la possibilité à ses clients des cabines Business long-courrier de présélectionner le plat chaud avant le voyage. Ce service combine la garantie de la disponibilité du choix du client et une plus juste consommation à bord.
L’empreinte environnementale d’Air France est principalement liée aux émissions de CO 2  générées par ses opérations aériennes. La priorité de la compagnie est de réduire au plus vite ces émissions par le renouvellement de sa flotte, l’éco-pilotage et l’utilisation de carburants d’aviation plus durable. Au-delà, Air France travaille sur l’ensemble de son périmètre de responsabilité pour réduire au maximum l’empreinte environnementale de ses

Air France dévoile ses 17 chefs partenaires pour faire rayonner la haute gastronomie française en 2023

  • 5 chefs intègrent cette brigade d’exception pour la première fois : Amandine Chaignot, Mauro Colagreco, Thierry Marx, Angelo Musa et Olivier Perret.

À l’occasion du Bocuse d’Or 2023 dont Air France est partenaire officiel du 19 au 23 janvier 2023, la compagnie a dévoilé l’ensemble des grands chefs avec lesquels elle collaborera cette année. Dix-sept talents culinaires valorisant l’excellence française vont ainsi se succéder au fil des prochains mois à bord de ses cabines La Première, Business et dans ses salons en aéroport pour signer des mets d’exception. Seule compagnie aérienne à s’associer avec autant de signatures de haut vol, Air France réaffirme ainsi plus que jamais son rôle d’ambassadrice de la gastronomie et du savoir-faire français à travers le monde. 

La compagnie s’attache à faire découvrir à ses clients la richesse et la diversité du patrimoine gastronomique français dans une approche plus responsable, en préférant des produits frais, locaux et de saison et en proposant systématiquement une option végétarienne dans toutes ses cabines de voyage.

Pour composer ces menus et s’entourer des plus grands chefs, Air France s’appuie sur l’expertise et le savoir-faire de Servair, leader mondial de la restauration aérienne, et de son Studio culinaire.

Voyage au cœur de la gastronomie française

Au départ de Paris, se succèderont cette année en cabines La Première et Business long-courrier des menus signés exclusivement pour Air France par les chefs étoilés français Arnaud Lallement, Régis Marcon, Anne-Sophie Pic, Emmanuel Renaut et Michel Roth. Pour la toute première fois, Mauro Colagreco et Thierry Marx ajouteront également leur talent unique à cette brigade d’exception. Compositions végétariennes, viandes ou volailles d’origine française, poissons issus de la pêche durable : tous les chefs sont attachés à faire découvrir le terroir de leur région, à transmettre leur histoire et leurs émotions. 

Dans les suites La Première, les plus exclusives de la compagnie, les chefs pâtissiers MOF Philippe Urraca et pour la première fois Angelo Musa viendront apporter une touche sucrée et élégante aux menus de cette cabine digne des plus grands restaurants.

Air France renouvelle par ailleurs ses menus signés par de grands chefs français au départ des escales de son réseau long-courrier. La compagnie poursuit ainsi sa collaboration avec le chef triplement étoilé Julien Royer en cabines La Première et Business au départ de Singapour. Originaire d’Auvergne, Julien Royer officie aux restaurants Odette et Claudine de la cité-Etat. Au départ de La Réunion, en cabine Business, les menus sont signés par Jofrane Dailly, chef réunionnais travaillant dans les cuisines du Diana Dea Lodge à Sainte-Anne. En 2023, Air France proposera également des menus signés par le chef Olivier Perret au départ de l’ensemble de ses escales canadiennes (Montréal, Toronto, Québec et Vancouver). Celui-ci s’appliquera à proposer une gastronomie française composée d’ingrédients frais pour les menus de la cabine Business. Originaire de Bourgogne, le chef est à retrouver également au restaurant Le Renoir de l’hôtel Sofitel Montréal Le Carré Doré. Air France entend poursuivre le développement de ces signatures de prestige, notamment au départ des Antilles françaises, des Etats-Unis et du Japon.

Sur le réseau moyen-courrier, en cabine Business, le chef corporate Servair François Adamski, MOF et Bocuse d’Or, signe toute l’année le déjeuner ou le dîner servi à bord.

Par ailleurs, Air France collabore avec de nombreux chefs dans ses salons des aéroports parisiens. À Paris-Charles de Gaulle, Alain Ducasse et ses équipes signent ainsi la carte du salon La Première d’Air France. Dans les autres salons situés au terminal 2 E (halls K, L et M), Ducasse Paris dévoile régulièrement de nouveaux mets à découvrir parmi l’ensemble de l’offre disponible. Dans le salon situé au terminal 2 F, François Adamski s’associe avec des chefs talentueux pour signer des menus inédits et de saison. Après Chloé Charles, Amandine Chaignot viendra ainsi mettre son talent au service des clients de la compagnie. À Paris-Orly, c’est Guy Martin, habitué à signer les menus servis à bord des vols Air France qui signera pour la première fois un plat à découvrir au salon international d’Orly 3. Enfin, dans le salon court-courrier d’Orly 2, les clients pourront savourer les choux signés par le chef pâtissier Philippe Urraca.

Une restauration plus responsable

Dès aujourd’hui, Air France s’engage à proposer sur l’ensemble de ses vols au départ de Paris des viandes, volailles, produits laitiers et œufs 100% d’origine française, ainsi que des poissons issus de la pêche durable, dans toutes ses cabines de voyage et ses salons des aéroports parisiens. La compagnie y propose une sélection de produits frais, locaux et de saison. Une offre végétarienne est également disponible dans toutes les cabines et les plats chauds sont systématiquement labélisés Nutri-Score A ou B en Economy et Premium Economy. Par ailleurs, les menus enfants et bébés proposés à bord sont uniquement élaborés à partir de produits issus de l’agriculture biologique.

Air France s’investit également dans le recyclage et la suppression de 90% du plastique à usage unique à bord de ses avions d’ici à fin mars 2023. À bord, elle poursuit le déploiement de contenants sans matières plastiques tels que des gobelets en carton, des raviers en cellulose, des cassolettes en bagasse ou encore des sacs « Bon Appétit » en papier kraft. Au sol comme en vol, elle accorde une attention particulière au tri sélectif et au recyclage des prestations de restauration. Par ailleurs, conformément à la règlementation française, elle met à la disposition de ses clients des fontaines à eau dans ses salons en France.

Dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire, Air France offre également la possibilité à ses clients des cabines Business long-courrier de présélectionner le plat chaud avant le voyage. Ce service combine la garantie de la disponibilité du choix du client et une plus juste consommation à bord.

L’empreinte environnementale d’Air France est principalement liée aux émissions de CO2 générées par ses opérations aériennes. La priorité de la compagnie est de réduire au plus vite ces émissions par le renouvellement de sa flotte, l’éco-pilotage et l’utilisation de carburants d’aviation plus durable. Au-delà, Air France travaille sur l’ensemble de son périmètre de responsabilité pour réduire au maximum l’empreinte environnementale de ses activités. La compagnie décline ses actions sous le label Air France ACT à découvrir sur airfranceact.airfrance.com.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca) (Photo :AIR FRANCE)

LA SÉRIE DE LA RIVALITÉ PRENDRA FIN AU QUÉBEC

L’équipe nationale féminine du Canada accueillera l’équipe nationale féminine des États-Unis les 20 et 22 février

CALGARY, Alb. – Hockey Canada a annoncé que l’équipe nationale féminine du Canada accueillera celle des États-Unis le mois prochain au Québec, une première depuis 2017, afin de disputer les derniers matchs de la Série de la rivalité.

Les rivales de longue date croiseront le fer au Colisée Vidéotron de Trois-Rivières le 20 février, puis à la Place Bell de Laval le 22 février.

Après deux gains en décembre à Henderson, au Nevada, et à Los Angeles, en Californie, le Canada, l’équipe championne mondiale et olympique en titre, pourrait gagner la Série de la rivalité 2022-2023 si elle remporte les deux duels en sol québécois.

« Nous sommes heureuses de présenter la Série de la rivalité au Québec le mois prochain et d’affronter les États-Unis à Trois-Rivières et à Laval », a déclaré Marie-Philip Poulin (Beauceville, Qc), capitaine de l’équipe nationale féminine du Canada. « Nous espérons que ces matchs inspireront les jeunes filles et garçons à poursuivre leurs rêves au hockey, et nous avons très hâte de jouer à domicile devant les meilleurs partisans et partisanes au monde. »

Les billets pour chaque match seront offerts au grand public à compter du 23 janvier sur le site HockeyCanada.ca/Billets.

Le mois dernier, Hockey Canada annonçait une nouvelle entente de l’athlète avec les membres de l’équipe nationale féminine du Canada, qui comprend un accord sur le partage des recettes pour les matchs de la Série de la rivalité disputés au pays, ce qui permet aux athlètes de bénéficier des recettes générées lors de ces événements.

Ces matchs de la Série de la rivalité seront tenus en partenariat avec les Canadiens de Montréal et les Lions de Trois-Rivières, l’équipe de l’ECHL affiliée aux Canadiens.

« D’entrée de jeu, il était clair pour nous que nos installations et notre équipe devaient être en mesure d’accueillir et d’offrir des événements de classe mondiale à la population », a exprimé Mark Weightman, président et chef de la direction des Lions de Trois-Rivières. « Nous sommes donc très fiers de tenir un match d’une si grande envergure au Colisée Vidéotron. Cet affrontement entre le Canada et les États-Unis est une première en Mauricie, et nous espérons que cette expérience pavera la voie à l’accueil d’autres événements internationaux majeurs dans l’avenir. »

La Série de la rivalité 2022-2023 a débuté en novembre, et les Américaines détiennent une mince avance de 3-2 après cinq matchs.

«Ces deux matchs contre les États-Unis seront très importants pour notre équipe, qui se prépare pour le Championnat mondial féminin 2023 de l’IIHF à venir en avril en sol canadien», a confié Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc), directrice des activités hockey à Hockey Canada. «Rien n’égale le plaisir de jouer à domicile, et nous sommes ravies que les partisans et partisanes du Québec aient l’occasion de regarder l’équipe nationale féminine tenter de remporter la Série de la rivalité.»

De plus amples renseignements sur la tenue d’événements locaux avant chaque match de la Série de la rivalité seront communiqués à une date ultérieure.

Pour en savoir plus sur Hockey Canada et les Lions de Trois-Rivières, veuillez consulter le HockeyCanada.ca ou le Lions3r.com.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca):

SORTIE du CD Things Lived and Dreamt de FRANCINE KAY

Date de Sortie Radio: vendredi, 13 janvier 2023
  Montréal, 13 janvier 2023 – Une belle surprise pour les mélomanes en ce jour du 13 janvier! En effet, la pianiste canadienne Francine Kay vous présente une collection de musique tchèque pour piano de la fin des années 1800 à la première moitié du 20e siècle.
Cet enregistrement très attendu marque le retour de Francine Kay sur disque après avoir enregistré trois disques pour le label Analekta, ayant reçu une reconnaissance internationale.
Kay défend le chef-d’œuvre peu connu de Josef Suk, Things Lived and Dreamt op.30, un ensemble de dix pièces fantastiques que Suk lui-même a décrit comme « une sorte de journal intime de l’artiste ».
Cet enregistrement met également en lumière Vítězslava Kaprálová, dont la composition de jeunesse, Préludes d’avril op.13, révèle l’éclat et la vitalité d’un compositeur dont la vie a été tragiquement interrompue à l’âge de vingt-cinq ans. La grande Sonate 1.X.1905 (From the Street) de Leoš Janáček, compositeur d’une profondeur et d’une originalité extraordinaires, commémore la mort d’un charpentier morave tué lors d’une manifestation en faveur du droit à une université de langue tchèque à Brno. Cette pièce parcourt toute la gamme des énergies émotionnelles – ses deux mouvements sont intitulés Le pressentiment et La mort.
Des œuvres charmantes et mélodieuses d’Antonín Dvořák (dont la mélodie la plus célèbre de Dvořák dans l’Humoresque n° 7), de Smetana (Polka n° 2 en la mineur) et une composition lyrique de Suk tirée du Printemps op. 22a complètent cet album coloré et intriguant.

  À propos de Francine Kay Reconnue pour son jeu empreint d’une « palette de couleurs extraordinaire » (Montreal Gazette) et d’une « brillance poétique » (Toronto Star), la pianiste Francine Kay est acclamée pour la richesse de sa sonorité et pour l’intensité et la profondeur de ses interprétations. Elle est régulièrement invitée à des festivals internationaux tels que Music Mountain, le Saratoga Performing Arts Center, le Nowy Sącz International Music Festival (Pologne), le Festival Chopin à Mariánské Lázně (République tchèque) et le Zodiac Academy & Festival (France).  
Francine Kay a reçu des éloges sur la scène internationale pour la qualité de ses enregistrements. Son album de Debussy a été en nomination pour un Juno et a été choisi l’album du mois par le magazine allemand Fono Forum. Ses performances sont régulièrement présentées sur CBC, NPR, BBC, WFMT, Radio France et UER. Elle s’est produite dans des salles de concert comme le Carnegie Hall’s Stern Auditorium et Weill Recital Hall, le Lincoln Center’s Rose Studio, la Salle Gaveau à Paris et à la National Gallery of Art, Washington DC. Elle a aussi donné des concerts dans le cadre des Dame Myra Hess Memorial Concerts et de la Bargemusic series à New York, et elle a été soliste avec plusieurs orchestres au Canada et aux États-Unis. 
  Elle est actuellement professeure à l’université Princeton, dans le New-Jersey.  
AN29004 Francine Kay – Things Lived and Dreamt Date de sortie album physique et numérique (Monde) : 13 janvier 2023  
À propos d’Analekta
Fondée en 1987 par François Mario Labbé, Analekta est la plus importante maison de disques classiques indépendante au Canada. Elle a réalisé plus de 700 albums, enregistré au-delà de 200 musiciens parmi les plus en vue au pays et a reçu de nombreux prix. En 2021, les œuvres au catalogue d’Analekta atteignaient 300 millions d’écoutes sur les plateformes de diffusion en continu à l’échelle internationale.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca) (Photos: ANALEKTA)