Au District 55, le nouvel hôtel Holiday Inn Express & Suites ouvre ses portes

Les dirigeants du Groupe Robin et du nouvel hôtel Holiday Inn Express & Suites de Trois-Rivières viennent tout juste de souligner l’ouverture officielle du tout nouvel établissement hôtelier du District 55. Situé à proximité de la sortie de l’autoroute 55 sur la rue Des Grands-Marchés, cet hôtel 3 étoiles vient ajouter une offre d’hébergement dans ce secteur en plein développement et crée une cinquantaine de nouveaux emplois dans la région trifluvienne.
« Nous sommes heureux de procéder à l’ouverture de ce magnifique hôtel, le 3e sous la bannière Holiday Inn Express & Suites que nous ouvrons après Saint-Hyacinthe et Vaudreuil-Dorion. Il s’agit du premier hôtel construit selon les nouvelles normes « Formula Blue » de la chaîne IHG, qui exige notamment des chambres plus vastes », mentionne Nellie Robin, co-présidente du Groupe Robin, propriétaire de l’hôtel.
Le bâtiment de quatre étages comporte 111 chambres, dont 29 suites. Les séjours incluent le petit-déjeuner buffet, l’accès à la piscine intérieure, au centre de conditionnement physique, en plus d’offrir la connexion Internet Wi-Fi dans l’ensemble de l’hôtel. La clientèle affaires est aussi bien desservie avec trois salles de réunion ainsi que les appels locaux et interurbains gratuits. Les chambres sans tapis sont hypo-allergènes et incluent un mini-frigo, une cafetière Keurig® ainsi qu’un four à micro-ondes, un téléviseur à écran plat de 43 pouces, un séchoir à cheveux, un fer et une planche à repasser. De plus, les petits animaux sont les bienvenus! Fait intéressant, les chambres sont munies de distributeurs de gel de douche, shampoing et revitalisant, un geste visant à réduire l’empreinte écologique de l’hôtel et de ses clients! Ces derniers ont aussi accès à un stationnement équipé de bornes de chargement pour véhicules électriques.
UN HÔTEL CERTIFIÉ LEED
Le gaspillage représente un défi important pour l’industrie hôtelière. Soucieux de développer des projets porteurs pour l’avenir des localités où il s’établit, le Groupe Robin a opté pour la construction d’hôtels permettant de réduire considérablement leur empreinte écologique. Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) est une certification instaurée par le Conseil du Bâtiment Durable du Canada (CBDCa). Elle représente une référence internationale pour le design, la construction et l’opération de bâtiments durables à haute performance. Chaque action entreprise en faveur du développement durable, de la conception à la construction, se voit attribuer des points qui s’accumulent afin d’atteindre le niveau nécessaire pour la certification. L’établissement se doit de respecter une longue liste de critères; ces critères établis par le CBDCa visent directement à respecter la loi des 3R: recycler, réutiliser et réduire. Concrètement, pour l’établissement hôtelier de Trois-Rivières, les points forts se situent au niveau de la performance énergétique (notamment avec le mur solaire, la récupération de chaleur, l’éclairage DEL et les équipements certifiés Energy Star), le choix d’appareils de plomberie à faible débit ainsi que par la sélection des matériaux à faible émission de COV, produits dans la région et à partir de contenu recyclé.
UN HÔTEL MEMBRE DU RÉSEAU IHG
Holiday Inn Express & Suites s’inscrit dans le programme de fidélité hôtelier IHG Rewards Club permettant d’accumuler des points en plus d’accéder à d’autres avantages intéressants. À l’échelle mondiale, plus de 100 millions de membres actifs profitent de ce programme.

IMG_5293

Photo prise lors de la coupure officielle en présence du maire de Trois-Rivières Yves Lévesque

Écoutons l’entrevue avec Neilly Robin, co-propriétaire qui nous donne plus de détails:

(ANDRÉ BOUCHARD)

NAPOLÉON ART ET VIE DE COUR AU PALAIS IMPÉRIAL

Un panorama exceptionnel d’oeuvres et objets d’art jamais présentés en Amérique du Nord. Un nouveau regard sur le personnage historique.
Musée des beaux-arts de Montréal
Pavillon Michal et Renata Hornstein – niveau 2
JUSQU’AU 6 MAI 2018
Bienvenue au Palais impérial ! Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente Napoléon. Art et vie de cour au palais impérial, une exposition majeure qui fait revivre l’ambiance somptueuse de la cour de Napoléon à travers le regard des Grands officiers et des artistes de la « Maison de l’Empereur ».
Plus de 200 oeuvres et objets d’art provenant des palais français, dont la grande majorité n’a jamais été présentée en Amérique du Nord, révèlent le rôle fondamental de la Maison de l’Empereur durant le règne de Napoléon, depuis son couronnement en 1804 jusqu’à son exil en 1815.
L’exposition rassemble des oeuvres provenant de quelque 50 prêteurs prestigieux, dont le Musée du Louvre, le château de Fontainebleau, le Mobilier national, le musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, le Metropolitan Museum of Art, le J. Paul Getty Museum, le Museum of Fine Arts de Houston, et l’Art Institute of Chicago.
Le public est invité à visiter les six départements qui composent la « Maison de l’Empereur ». Comptant près de 3500 employés, celle-ci s’attache au service de la vie quotidienne et cérémonielle de Napoléon et de sa famille. Par l’évocation des principaux personnages de la cour se déploient toute la richesse et le prestige de la vie au palais. Pour se rallier l’ancienne noblesse et inscrire sa nouvelle dynastie dans la continuité de l’Ancien Régime, Napoléon imagine une étiquette encadrée par une réglementation tatillonne.
Une scénographie innovante recrée le faste des appartements, en intégrant notamment des projections illusionnistes. Le public aura l’occasion de découvrir tableaux, sculptures, meubles, pièces d’orfèvrerie et de porcelaine, tapisseries, soieries et autres habits de cour illustrant l’opulence caractéristique du style Empire, au service du spectacle du pouvoir.
Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, explique : « Dix ans après la donation de la collection Napoléon par Ben Weider, que de chemin parcouru ! Grâce à Sylvain Cordier, conservateur au Musée et spécialiste du Premier Empire, ainsi qu’au soutien fidèle des amis et de la famille de Weider, nous avons pu enrichir considérablement notre collection comme notre connaissance du fonds : celui-ci s’impose comme le plus important en Amérique du Nord.
« Surtout, ce projet, que nous avons initié, a nécessité une recherche approfondie de la part du commissaire et bénéficie de prêts remarquables de nos partenaires. Son sujet inédit lui vaudra de voyager aux États-Unis comme en France. Bienvenue dans la Maison de l’Empereur ! Cet  »État dans l’État » prodiguait tous les services voués à Napoléon et à sa famille pour imposer sa puissance dynastique et sa politique, même la plus secrète. Vous êtes convié à découvrir les fastes de la vie de cour grâce à ceux qui l’organisaient jusque dans les alcôves intimes de la vie privée impériale et jusqu’à l’exil à Sainte-Hélène. Hommage à Ben Weider, cette exposition est l’occasion de réfléchir sur la mise en scène du pouvoir monarchique et la subsistance de certains codes jusqu’à aujourd’hui. »
Sylvain Cordier, conservateur des arts décoratifs anciens au MBAM et commissaire de l’exposition, poursuit : « La cour napoléonienne est un creuset fascinant où s’exprime, par une propagande savamment orchestrée, l’affirmation d’une nouvelle dynastie. Avec ses codes de représentation et de mise en scène – certains hérités de la Révolution à peine terminée, d’autres remettant en valeur le souvenir des anciens rois de France et les réflexes aristocratiques de jadis –, elle propose une passionnante conjugaison de l’esprit des Lumières et des valeurs de l’Ancien Régime.
« Au-delà du plaisir de retrouver les splendeurs de la vie de palais entre 1804 et 1815, l’exposition constitue un thème fascinant pour notre époque et son rapport à l’image des gouvernants actuels. L’influence des équipes de conseillers et de communicants politiques, les mises en scène médiatiques peuvent nous sembler très ancrées dans une culture contemporaine du pouvoir des images. Pourtant, le fonctionnement de la Maison de l’Empereur nous montre combien ces questions étaient déjà d’actualité il y a deux cents ans ! »
Suivez les Grands officiers! Une incursion au coeur de la Maison de l’Empereur
L’exposition s’articule autour du rôle des principales personnalités au service de la famille impériale, qui contribuent à façonner l’image du pouvoir. Grands officiers, chambellans, écuyers, maîtres des cérémonies, dames du palais, pages, artistes et artisans sont impliqués dans l’écriture de la légende impériale. Leurs origines, leurs fonctions et leurs responsabilités au quotidien façonnent la vie de l’Empereur. L’exposition suit le parcours des courtisans qui prennent place dans une reconstitution des lieux de vie au sein du palais − des espaces publics et solennels ouverts aux visiteurs jusqu’aux appartements privés strictement protégés du reste du monde, où Napoléon s’enfermait pour gouverner.
Nouveau souverain, Napoléon Bonaparte s’empare du pouvoir à l’issue de la Révolution française. Transformant la République en monarchie, Napoléon est envisagé par les peintres de cour comme un souverain et un héros moderne. Avec sa succession de portraits et de scènes historiques, l’introduction montre combien des artistes tels que François Gérard, Antoine-Jean Gros ou Andrea Appiani se voient imposer des contraintes précises par l’administration impériale pour mettre en place une propagande visuelle à la gloire du chef de l’État.
L’exposition fait découvrir le quotidien des six départements qui composent la « Maison de l’Empereur ». Ce sont les six Grands officiers qui vous convient.

La collection Napoléon du MBAM Une vingtaine d’oeuvres et objets de l’exposition proviennent de la collection du MBAM. Certains appartiennent à l’importante collection d’objets légués par le collectionneur et historien amateur
Ben Weider : récemment restauré, le Portrait en buste de Napoléon en grand habillement (vers 1805-1814), huile sur toile de l’atelier de François Gérard ; un chapeau bicorne de Napoléon porté durant la campagne de Russie, vers 1812 ; des gants de cavalier ainsi qu’une chemise portée par l’empereur à Sainte-Hélène. Le visiteur découvrira une exceptionnelle paire de vases fuseaux en porcelaine de Sèvres à décor Feu et Eau (1806), acquise en 2017. Également de Sèvres, un service à thé offert au cardinal Fesch, Grand aumonier de la Maison de l’Empereur, compte parmi les objets d’exception présentés. Enfin, cette collection intègre une découverte : une esquisse peinte sur toile par Horace Vernet, Napoléon, à la veille de la bataille de la Moscova, présente à son état-major le portrait du roi de Rome qui vient d’être peint par Gérard (1813).
Crédits L’exposition Napoléon. Art et vie de cour au palais impérial est organisée et mise en tournée par le Musée des beaux-arts de Montréal avec la participation du château de Fontainebleau et le soutien exceptionnel du Mobilier national, France. Commissariat et scénographie Le commissariat de l’exposition est assuré par Sylvain Cordier, conservateur des arts décoratifs anciens au MBAM, sous la direction de Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef au MBAM.
La scénographie a été conçue avec la collaboration d’Architem et Graphics eMotion, sous la direction de Sandra Gagné, chef de la Production des expositions au MBAM.
Itinérances
L’exposition sera présentée au Virginia Museum Fine Arts de Richmond (du 6 juin au 3 septembre 2018), au Nelson-Atkins Museum Art de Kansas City (du 22 octobre 2018 au 3 mars 2019) et au château de Fontainebleau, en France (du 13 avril au 15 juillet 2019).
Publication L’exposition est accompagnée d’un catalogue de 352 pages, publié en français et en anglais par les éditions scientifiques du MBAM et Hazan, Paris. Réalisé sous la direction de Sylvain Cordier, le catalogue réunit des essais d’éminents spécialistes, conservateurs et historiens de l’art tels que Jean-Pierre Samoyault, Charles-Éloi Vial, Christophe Beyeler, Anne Dion, Audrey Gay-Mazuel et Cyril Lécosse. Son design graphique est signé Paprika (Montréal).
Remerciements L’exposition Napoléon. Art et vie de cour au palais impérial est présentée à Montréal par la Banque Nationale, en collaboration avec Métro et Tourisme Montréal. Le Musée reconnaît l’apport essentiel d’Air Canada, du Cercle des Anges, de Bell, de La Presse et du Montreal Gazette.
Le Musée exprime sa profonde gratitude au ministère de la Culture et des Communications du Québec ainsi qu’au Conseil des arts de Montréal pour leur soutien constant. Le programme d’expositions internationales du Musée bénéficie de l’appui financier du fonds d’expositions de la Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal et du fonds Paul G. Desmarais. Le Musée remercie également ses guides bénévoles pour leur appui inconditionnel, ainsi que tous ses membres et les nombreuses personnes, entreprises et fondations qui lui accordent leur généreux soutien, notamment la Fondation de la Chenelière dirigée par Michel de la Chenelière et la Fondation Arte Musica présidée par Pierre Bourgie. Que toutes les personnes qui ont permis, par leur généreux concours, leur encouragement et leur soutien, la réalisation de cette exposition et de sa publication scientifique trouvent ici l’expression de notre gratitude.
À propos du Musée des beaux-arts de Montréal
Le MBAM accueille un million de visiteurs chaque année. Il est le musée le plus visité au Québec, l’un des plus fréquentés au Canada, et se classe 18e parmi les musées d’art en Amérique du Nord. Avec leurs scénographies originales, ses expositions temporaires croisent les disciplines artistiques (beaux-arts, musique, cinéma, mode, design) et sont exportées à travers le monde. Sa riche collection encyclopédique, répartie dans cinq pavillons, inclut l’art international, les cultures du monde, l’art contemporain, les arts décoratifs et le design, et l’art québécois et canadien. Le complexe du MBAM est de plus doté d’une salle de concert de 460 places, la salle Bourgie. Le MBAM est de plus l’un des plus importants éditeurs canadiens de livres d’art en français et en anglais, diffusés à l’international. Enfin, le Musée intègre l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand complexe éducatif dans un musée d’art en Amérique du Nord, qui lui permet de mettre en place des projets innovants en éducation, en mieux-être et en art-thérapie. mbam.qc.ca

(André Bouchard)                                                              (Photos: MBAM)

NAP_0727_400x400_acf_cropped_400x400_acf_cropped_400x400_acf_cropped-1

25e FESTIVAL INTERNATIONAL DU BLUES DE TREMBLANT : DU BLUES À LA HAUTEUR DE SA RENOMMÉE ET UNE  PROGRAMMATION RICHE POUR LES FAMILLES  

À l’agenda : légendes, bêtes de scène, jeunes talents et nouvelle Zone famille 

Aujourd’hui, amateurs de blues et skieurs ont eu droit à un avant-goût de la 25e édition du Festival international du blues de Tremblant avec la prestation de Blackburn à la Place Saint-Bernard. Le groupe coup de cœur de l’édition 2017, lauréat au concours Maple Blues et finaliste à celui des prix Juno, a marqué le dévoilement de la programmation 2018 avec un spectacle de blues rappelant tout l’héritage de la musique soul. La formation figure à la programmation de l’édition 2018 du Festival, tenue du 6 au 15 juillet prochains.

Pour son 25e anniversaire, le Festival international du blues de Tremblant fait honneur à la Blues Foundation qui lui a décerné le titre de meilleur festival international à l’occasion de sa 20e édition. Tremblant présente une programmation riche qui visite le blues dans toute sa diversité et ses origines – des bluesmen et blueswomen de renom ainsi que des artistes émergents des quatre coins de la planète, notamment de l’Australie, du Canada et du berceau du blues que sont le Mississippi, l’Ouest américain, la Floride, le Missouri, la Louisiane et Chicago.

Des grosses pointures à l’affiche : En spectacle phare et pour la première fois au Festival, la légende Elvin Bishop se produira sur la scène Casino le samedi 7 juillet. Membre du Panthéon du rock & roll et du Temple de la renommée du blues, il montre une impressionnante feuille de route qui remonte à près de 60 ans. À la fin des années 60, alors qu’il était un incontournable de la salle Fillmore à San Francisco, il y a côtoyé des grands comme Jimi Hendrix, B.B. King et Eric Clapton. Son plus récent disque, Elvin Bishop’s Big Fun Trio, a été en nomination à la dernière remise des prix Grammy dans la catégorie du meilleur album de blues traditionnel.

Également au Festival pour la première fois et à ne pas manquer : Les artistes de renommée mondiale Beth Hart et le grand guitariste Robert Randolph. Ce dernier se classe parmi les 100 meilleurs guitaristes de l’histoire selon le magazine musical Rolling Stone. Il se produira avec sa formation Robert Randolph and The Family Band le jeudi 12 juillet. Le groupe américain de funk, de soul et d’inspiration gospel propose un son influencé par des formations réputées comme Earth, Wind & Fire et Sly & The Family Stone. Got Soul, son plus récent album, a été en nomination cette année pour un prix Grammy dans la catégorie du meilleur disque de blues contemporain. Pour sa part, Beth Hart montera sur scène le mercredi 11 juillet. Désignée comme la « rock star féminine par excellence » par le Blues Magazine, elle compte 14 albums à son actif, dont quatre collaborations avec le réputé guitariste blues Joe Bonamassa. Elle a aussi chanté auprès des guitaristes Slash et Jeff Beck. 

Autres têtes d’affiche de cette 25e édition : Avec une carrière de cinq décennies comportant 36 albums, le chanteur-compositeur Eric Bibb a souvent été en nomination aux concours des prix Grammy et WC Handy Awards, dans les catégories du meilleur artiste de blues acoustique et du meilleur album de blues acoustique. Il sera sur scène le dimanche 8 juillet. 

Le vendredi 13 juillet, ce sera au tour de la New-Yorkaise Shemekia Copeland de fouler les planches de Tremblant. L’artiste est en nomination cette année au concours Blues Music Awards dans la catégorie de la meilleure artiste blues de l’année.

Au total, plus de 70 talentueux artistes locaux et internationaux présenteront des spectacles gratuits pendant 10 jours dans le village piétonnier de Tremblant. En toute première au Festival : Myles Goodwyn & Friends of the BluesMr. SippChristone Kingfish IngramDevon GilfillianLachy Doley Group. S’ajoutent à cette liste BlackburnMichael Jerome BrowneMonkeyJunk (gagnant au prix Juno en 2018), Jack de KeyzerSteve StrongmanVictor Wainwright ainsi que les incontournables artistes Québécois Carl TremblayGuy BélangerJim ZellerAngel Forrest et Dawn Tyler Watson.

Le blues fait des petits – La Zone famille voit le jour

La Zone famille s’insère naturellement dans la programmation pour répondre aux besoins des nombreux amateurs de blues et leur progéniture. Avis aux parents, la nouvelle Zone famille accueillera Alexy et Stella, deux jeunes adolescents qui ont grandi avec le Festival. Ils animeront des activités thématiques tous les matins. La programmation familiale prévoit également des ateliers spéciaux avec des artistes talentueux comme Steve Strongman et Spencer MacKenzie, une séance de création d’accessoires rythmiques à l’issue de laquelle les participants monteront sur scène avec Juke it Outplus tard dans la journée, ainsi qu’un atelier de gospel se concluant avec une participation au spectacle de Sylvie Desgroseillers. Finalement, une activité de Blues’araoke en formule ludique s’ajoutera à la programmation familiale cette année.

Rappelons que le Blues’araoke est une tradition à Tremblant. Et en guise de nouveauté pour cette 25eédition du Festival, guitaristes et harmonicistes sont conviés à se joindre aux chanteurs pour auditionner devant jury les samedis 7 et 14 juillet. Huit finalistes monteront sur la scène Casino en compagnie du groupe The Wang Dang Doodle le 15 juillet, sous les yeux du parrain d’honneur de cette compétition, Martin Deschamps. Le grand gagnant recevra une guitare autographiée de tous les artistes de la 25ième édition du Festival, gracieuseté de la Boîte à musique.

La programmation complète de la 25ième édition du Festival est accessible sur le blues.tremblant.ca.

Merci à nos partenaires

La 25e édition du Festival international du blues de Tremblant est présentée en collaboration avec le Casino de Mont-Tremblant et bénéficie du soutien du gouvernement du Québec et de la Ville de Mont-Tremblant.

À propos de Tremblant

Tremblant est un véritable chef de file des destinations de villégiature grâce à l’expérience qu’elle propose en montagne et dans son village piétonnier. Sa vue sur les Laurentides, la diversité de son offre quatre saisons et la renommée de ses événements d’envergure – dont IRONMAN Mont-Tremblant, les 24h de Tremblant, Wanderlust, et le Festival international du blues de Tremblant – lui ont valu d’être reconnu au 8e rang des stations de ski nord-américaine par les lecteurs de Condé Nast Traveler en 2016, parmi les 25 meilleurs villages de ski au monde en 2014, selon National Geographic, en plus d’avoir été voté village de ski #1 dans l’Est de l’Amérique du Nord à 19 reprises par les lecteurs de SKI Magazine. En famille, en couple, en groupe ou entre amis, Tremblant accueille les villégiateurs grâce à des vols directs à partir de Toronto avec Porter Airlines, 1 900 unités d’hébergement réparties dans 13 hôtels, plus de 75 restaurants et boutiques ainsi qu’un casino en pleine nature.

unnamed (40)

(ANDRÉ BOUCHARD)                                 (coll: Catherine Lacasse)

TAUX D’OCCUPATION DE PRÈS DE 100% DANS LES HÔTELS DE PORTO RICO

La Puerto Rico Tourism Company (PRTC) a annoncé récemment que les auberges et les hôtels de l’île ont affiché un taux d’occupation de près de 100 % pendant les congés de Pâques, de la Pessah et la relâche, ce qui témoigne de la confiance grandissante des voyageurs quant à la capacité d’accueil de Puerto Rico.

LES CHIFFRES

  • Le tourisme, essentiel à l’économie de l’île, représente environ 10 % du produit intérieur brut. À l’heure actuelle, une des meilleures façons de soutenir Puerto Rico est d’y séjourner.
  • L’hôtel Wyndham Rio Mar de Rio Grande, sur la côte nord-est de l’île, a enregistré une fin de semaine historique. Des centaines de voyageurs ont profité des festivités et des cours de yoga organisés sur place ou visité, non loin de là, la forêt d’El Yunke, la plus grande forêt tropicale humide des États-Unis.
  • L’hôtel Rincon of the Seas Grand Caribbean, situé à Rincon, sur la côte ouest, a maintenu un taux d’occupation de 99 % toute la fin de semaine. Véritable paradis du surf, la ville de Rincon est reconnue pour ses plages à couper le souffle et ses fortes vagues.
  • Le Club Seabourne, un magnifique hôtel-boutique de Culebra, affichait complet pendant la fin de semaine. Il se trouve sur la même île que la plage de Flamenco Beach, internationalement reconnue comme l’une des plus belles du monde.

 

LES ÉVÉNEMENTS DE PREMIER PLAN

  • Festival San Juan Moda. Les plus grands noms de la mode portoricaine se réuniront cette semaine pour célébrer les influences culturelles et artistiques de l’île à l’occasion de la 10eédition du festival San Juan Moda, qui attire de nombreux visiteurs de la partie continentale des États-Unis ainsi que des Caraïbes.
  • Festival Saborea Puerto Rico. Cet événement culinaire accueillera cette semaine des milliers de passionnés de cuisine du monde entier. Depuis 10 ans, ce festival synonyme de gastronomie de calibre mondial fait de Puerto Rico la capitale culinaire des Caraïbes.
  • Matchs de la Ligue majeure de baseball. Les 17 et 18 avril prochains, des milliers d’amateurs de baseball afflueront sur l’île pour assister aux matchs opposant les Twins du Minnesota et les Indians de Cleveland au stade Hiram Bithorn de San Juan. Ces matchs de saison régulière sont les premiers de la Ligue majeure de baseball à avoir lieu à Puerto Rico depuis 2010.

La Puerto Rico Tourism Company (PRTC) a annoncé récemment que les auberges et les hôtels de l’île ont affiché un taux d’occupation de près de 100 % pendant les congés de Pâques, de la Pessah et la relâche, ce qui témoigne de la confiance grandissante des voyageurs quant à la capacité d’accueil de Puerto Rico.

LES CHIFFRES

  • Le tourisme, essentiel à l’économie de l’île, représente environ 10 % du produit intérieur brut. À l’heure actuelle, une des meilleures façons de soutenir Puerto Rico est d’y séjourner.
  • L’hôtel Wyndham Rio Mar de Rio Grande, sur la côte nord-est de l’île, a enregistré une fin de semaine historique. Des centaines de voyageurs ont profité des festivités et des cours de yoga organisés sur place ou visité, non loin de là, la forêt d’El Yunke, la plus grande forêt tropicale humide des États-Unis.
  • L’hôtel Rincon of the Seas Grand Caribbean, situé à Rincon, sur la côte ouest, a maintenu un taux d’occupation de 99 % toute la fin de semaine. Véritable paradis du surf, la ville de Rincon est reconnue pour ses plages à couper le souffle et ses fortes vagues.
  • Le Club Seabourne, un magnifique hôtel-boutique de Culebra, affichait complet pendant la fin de semaine. Il se trouve sur la même île que la plage de Flamenco Beach, internationalement reconnue comme l’une des plus belles du monde. 

LES ÉVÉNEMENTS DE PREMIER PLAN

  • Festival San Juan Moda. Les plus grands noms de la mode portoricaine se réuniront cette semaine pour célébrer les influences culturelles et artistiques de l’île à l’occasion de la 10eédition du festival San Juan Moda, qui attire de nombreux visiteurs de la partie continentale des États-Unis ainsi que des Caraïbes.
  • Festival Saborea Puerto Rico. Cet événement culinaire accueillera cette semaine des milliers de passionnés de cuisine du monde entier. Depuis 10 ans, ce festival synonyme de gastronomie de calibre mondial fait de Puerto Rico la capitale culinaire des Caraïbes.
  • Matchs de la Ligue majeure de baseball. Les 17 et 18 avril prochains, des milliers d’amateurs de baseball afflueront sur l’île pour assister aux matchs opposant les Twins du Minnesota et les Indians de Cleveland au stade Hiram Bithorn de San Juan. Ces matchs de saison régulière sont les premiers de la Ligue majeure de baseball à avoir lieu à Puerto Rico depuis 2010.
  • (Photos: Puerto Rico Tourism Company)

  • (ANDRÉ BOUCHARD)Turismo-TSIPR-01Turismo-TSIPR-01

Kafka selon Evangelista Conte lyrique et résonances métalliques  

unnamed (14).png La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) propose un concert où les deux œuvres présentées, unies par un même souci de la résonance, feront vibrer mots et métaux à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, le 20 avril prochain, à 19 h 30.

Voix, percussions et électronique s’entrecroisent autour du monodrame lyrique La porte de José Evangelista, inspiré d’un récit de Kafka, auquel se juxtapose la création HanDVerb, pour percussions augmentées et électroniques.

Les trois jeunes créateurs, Virginie Mongeau, João Catalão et Dominic Thibault, tenaient à offrir une interprétation originale et inédite d’une des œuvres majeures d’Evangelista, dans le cadre de la Série hommage.

« Dans La porte, nous avons été particulièrement fascinés par la manière dont la voix de soprano, qui « récite » des contes d’inspiration orientale, entre en résonance avec les sons métalliques du vibraphone, rappelant les sonorités du gamelan balinais si présentes dans la musique d’Evangelista », mentionne Virginie Mongeau, soprano.

« Nous avons eu l’idée d’actualiser cette œuvre trentenaire en concevant une mise en scène faite d’objets pour illustrer son récit très imagé, et en la présentant aux côtés d’une création qui exploite elle aussi les résonances métalliques », ajoute João Catalão, percussionniste.

Une mise en scène inspirée du théâtre d’objets

Le livret de La porte, signé Alexis Nouss, reprend plusieurs contes traditionnels indiens, perses et arabes tirés du célèbre récit Devant la loi de Franz Kafka. Catalão et Mongeau se sont associés au metteur en scène Manuel Gagnebin pour développer une scénographie très sobre de l’œuvre d’Evangelista qui s’inspire du théâtre d’objet.

Un peu comme un petit théâtre de marionnettes, les objets, et même des instruments de percussion, sont mis en mouvement par la soprano tout au long de son récit pour évoquer avec subtilité l’esprit des contes.

Un écho « 21e siècle » à l’œuvre d’Evangelista

La même idée de résonances et les mêmes effets d’imbrications se retrouvent dans HanDVerb, œuvre conçue pour l’occasion par le compositeur Dominic Thibault et le percussionniste João Catalão.

« Les sonorités métalliques sont ici à leur paroxysme : le vibraphone partage l’espace avec des bols métalliques amplifiés, des plaques de métal et une tôle, disposés tout autour du public. La soprano laisse sa place à l’électro, qui prend le relais pour mettre en valeur les résonances naturelles des matériaux… Façon 21e siècle », rappelle monsieur Thibault.

Rappel

Quoi : Concert La porte
Quand : Vendredi 20 avril 2018, 19 h 30
Où : Chapelle historique du Bon-Pasteur

100, rue Sherbrooke Est, Montréal

Prix : 30 $ / 26 $ (aînés) / 21 $ (étudiants)
Information : 514 843-9305 poste 301
http://smcq.qc.ca/smcq/fr/hommage/2017/concerts/38945/

Ce concert s’inscrit dans la Série hommage de la SMCQ consacrée au compositeur José Evangelista.

À propos de la SMCQ
Au cœur de la création musicale depuis plus de 50 ans, la SMCQ se consacre à la valorisation du travail de ses compositeurs. Au fil des années, elle s’est imposée sur la scène culturelle par la qualité et l’envergure de ses concerts et activités, qui se démarquent par leur aspect rassembleur.

(André Bouchard)

La Ferme horticole Gagnon, Les Jardins fruités et Les Jardins Dugré annoncent une nouvelle entente de partenariat

C’est en conférence de presse ue les propriétaires des entreprises Ferme horticole Gagnon, monsieur David Lemire, Les Jardins fruités, monsieur David Vaudrin, et Les Jardins Dugré, madame Mireille et monsieur Simon Dugré, ont annoncé les détails d’une nouvelle entente de partenariat touchant leur secteur d’activité.
Cette entente, qui vient confirmer une forte synergie régionale, assurera le développement du plein potentiel des trois entités agroalimentaires reconnues et complémentaires en Mauricie. Les forces de chacune des organisations seront mises
à contribution au sein de ce partenariat.
La Ferme horticole Gagnon et Les Jardins fruités collaboraient déjà depuis de nombreuses années alors que les produits de la Ferme horticole Gagnon
étaient distribués dans les kiosques des Jardins fruités partout en Mauricie. Ils
ont décidé d’intégrer un nouveau partenaire : Les Jardins Dugré. Ainsi, les
consommateurs retrouveront, dès cet été, les produits des Jardins Dugré dans
la vingtaine de kiosques verts des Jardins fruités répartis sur le territoire de la
Mauricie.
« En plus des fruits et légumes de la Ferme horticole Gagnon, ceux des
Jardins Dugré, dont le fameux maïs Dugré qui fait sa renommée depuis de
nombreuses années, seront désormais disponibles dans les 20 kiosques de proximité des Jardins fruités partout en Mauricie. Cette nouvelle association permet donc
aux consommateurs de partout en région de profiter du meilleur des fruits et légumes frais, tous les jours, à quelques pas de chez eux », affirme David Vaudrin, propriétaire de Jardins fruités.
Le propriétaire de la Ferme horticole Gagnon confirme que l’ensemble des produits sera disponible à la population aux
kiosques des Jardins fruités ou directement à la Ferme horticole Gagnon et aux Jardins Dugré. « On ne changera pas une recette gagnante ! Les excellentes fraises de la Ferme horticole Gagnon et le succulent maïs des Jardins Dugré seront offerts
aux deux fermes qui seront ouvertes au public lors de la saison estivale et disponibles aux différents points de vente des Jardins fruités », mentionne David Lemire, propriétaire de la Ferme horticole Gagnon.
Chacune des organisations poursuivra ses activités telles qu’on les connait. La clientèle ne verra pas de changement important. L’essentiel du changement se fera dans la gestion administrative où les forces de chacune des organisations

De gauche à droite : David Lemire, Mireille Dugré, Simon Dugré et David Vaudrin.
-2-
seront optimisées. Concrètement, afin de poursuivre leur mission, la Ferme horticole Gagnon et les Jardins Fruités ont fait l’acquisition des actifs des Jardins Dugré. Ce processus de relève s’effectuera sur une période de deux ans.

CP_Ferme_Gagnon_20180412_0196

De gauche à droite : David Lemire, Mireille Dugré, Simon Dugré et David Vaudrin.

Voici l’entrevue avec David Lemire:

(ANDRÉ BOUCHARD)

 

 

LE RESTAURANT EUROPEA DÉMÉNAGE ET PROPOSERA UN CONCEPT UNIQUE AU CANADA

logo (2) L’institution montréalaise s’installera dans le prestigieux édifice le Roccabella dès l’automne 2018

Jérôme Ferrer, grand chef Relais & Châteaux, ainsi que ses deux amis d’enfance et partenaires, Patrice de Felice, chef de cuisine et Ludovic Delonca, directeur de la restauration, sont heureux d’annoncer le déménagement du restaurant Europea, membre de la luxueuse association des Grandes Tables du monde. Situé au 1227 rue de la Montagne à Montréal depuis plus de 16 ans, le prestigieux restaurant se déplacera à quelques pas de son adresse actuelle, dans l’élégant édifice le Roccabella, à l’angle du boulevard René-Lévesque et de la rue de la Montagne.

L’année 2018 sera une année de grands changements pour le Groupe Europea avec ce nouveau projet d’envergure, conçu et réalisé en collaboration avec la firme Provencher Roy, qui offrira un concept unique en son genre. Ce projet, dont l’ouverture est prévue à l’automne 2018, sera composé d’un espace cocktail de type lounge, d’un salon de thé, d’un espace brunch, d’une brasserie raffinée, d’une boutique de produits à emporter et d’un restaurant gastronomique à la fine pointe de la technologie.

« Cet ambitieux projet comprendra plusieurs adresses gourmandes sous un même toit, comme un temple des plaisirs gourmands qui mettra en valeur des produits du terroir, l’art et la technologie, indique Jérôme Ferrer. Ce projet sera en parfaite continuité avec la philosophie qui habite le restaurant Europea depuis toujours, soit d’offrir le meilleur rapport qualité-prix avec une cuisine axée sur les émotions et le plaisir ».

Pour l’occasion, Jérôme Ferrer dévoilera sous peu un menu souvenir à 50$. Offert certains soirs de semaine au restaurant Europea, le menu revisitera ses grands classiques des 16 dernières années.

Des idées-cadeaux gourmandes pour la fête des Mères

Jérôme Ferrer et son équipe de la Boîte du Chef sont fiers de dévoiler deux nouveaux coffrets gourmands conçus spécialement pour la fête des Mères. Tout d’abord, le Coffret de la fête des Mères, offert au prix de 75$, est composé notamment d’un assortiment de fines pâtisseries, du livre La bible des sauces de Jérôme Ferrer et de l’écrin de chocolat du restaurant Europea. Finalement, la Boîte de la fête des Mères, offerte à partir de 120$, comprend un menu gastronomique 7 services, un certificat-cadeau pour un lunch au restaurant Europea et un livre La bible des sauces de Jérôme Ferrer.

Jerome-ferrer-europea-152x196px

(André Bouchard)                       (Sur la photo:Jérôme Ferrer)

LANCEMENT FESTIF à la PRESLEY de la LA FONDATION de la MASTECTOMIE du QUÉBEC

C’est en grande pompe et lors d’un lancement festif qu’était lancé par la La présidente de la Boutique Belles de nuit Belles de jour et de la clinique Ajustezmoi,
madame Annie Hardy, lors d’une activité-bénéfice, la Fondation Mastectomie du Québec.
Profitant du 10ième anniversaire de son entreprise, Mme Hardy a mentionné aux nombreux invités présents lors d’un émouvant témoignage qu’elle souhaitait, par la création de cette fondation, apporter support et réconfort à des femmes qui en ont grandement besoin.
L’objectif de la fondation étant de fournir aux femmes atteintes du cancer du sein
des services et du matériel spécialisé dont elles ont besoin. À titre d’exemple, la
Fondation Mastectomie du Québec souhaite offrir aux femmes qui ont subi une
mastectomie une camisole postopératoire, qui n’est pas payée par le Régime
d’assurance maladie du Québec (RAMQ), mais qui est essentielle à la convalescence
des femmes selon l’expérience de l’instigatrice du projet, madame Annie
Hardy. « Je souhaite que la Fondation Mastectomie du Québec aide les femmes qui n’ont pas les moyens de se procurer des prothèses externes, des soutiens gorges ou
maillots de bain adaptés et tout autre accessoire nécessaire à leur confort et à leur estime d’elle-même », affirme Mme Hardy. La femme d’affaires trifluvienne souhaite même développer un volet répit où les femmes ayant subi une mastectomie pourraient se prévaloir de séjour en nature, ateliers de ressourcement et autre.
Afin de financer la Fondation Mastectomie du Québec, différents événements de collectes de fonds seront déployés. La soirée de lancement fut la première de ceux-ci. Un défilé de mode de Belle de Nuit, Belle de Jour et de la Mercerie de Luxe, avec la participation de personnalités de la Mauricie, suivi d’un spectacle d’Elvis Forever
mettant en vedette Dany Vincent ont été présentés devant plus de 250 personnes à la Salle des Ormeaux du secteur Cap-de-la-Madeleine, de la ville de Trois-Rivières.

Ci-jointes quelques photos de ce bel événement à la fois humanitaire, festif et  spectaculaire:

(ANDRÉ BOUCHARD)

 

UN 1er SPECTACLE DANS LE DÔME !

5a9ed3bb953f5
  La surface synthétique et le dôme du Stade Canac auront une vocation qui dépassera le baseball au cours des prochaines semaines. Deux événements au profit de la Fondation des Capitales de Québec y seront tenus.

Le dôme accueillera d’abord l’événement 3D, dégustation & découvertes sous le dôme, le mercredi 25 avril en soirée. Durant cet événement majeur de financement de la Fondation des Capitales, il vous sera possible de déguster des vins et de découvrir des mets et des restaurateurs de la région. Il est nécessaire d’acheter son billet sur le site Web de l’évènement pour se joindre à la soirée.

La musique des années 80

Puis, le Stade Canac accueillera son premier événement musical le vendredi 25 mai 2018. Le Major Pinch débarquera sur la surface du stade avec le spectacle du groupe Karma Kameleons présenté au profit du baseball mineur.

Les billets pour cet événement sont déjà en vente sur la billetterie en ligne des Capitales de Québec.

La mission de la Fondation est d’offrir à tous les joueurs ou associations de baseball amateur fédérés de la province de Québec la possibilité d’obtenir des dons matériels ou monétaires afin de pratiquer le baseball de niveau compétitif ou amateur.

Les lundis du 20e anniversaire

Afin de souligner leur 20e anniversaire, les Capitales de Québec profiteront des quatre lundis de matchs prévus à leur calendrier pour tenir quelques activités spéciales. Les Capitales planifient inviter des personnalités marquantes des 20 ans de l’organisation, porter une chemise spéciale et offrir des promotions au prix de 1999 sur certains items.

Plus de détails au sujet de ces activités suivront au cours des prochaines semaines.

Remise des bagues de championnat

Les membres de l’édition championne 2017 recevront leurs bagues de championnat le vendredi 18 mai au cours d’une cérémonie spéciale en avant-match. Rappelons que les Capitales sont devenus la première équipe de la Ligue Can-Am à réussir un parcours parfait durant les séries éliminatoires grâce à trois victoires contre les Miners de Sussex County en demi-finale et trois autres en finale contre les Boulders de Rockland.

                                                    (ANDRÉ BOUCHARD)

MAINTENANT LE MERCREDI À 20 H : DANS L’ŒIL DU DRAGON À L’AUBE D’UNE SAISON SURPRENANTE  

ici-tele-default (1)

La 7ième saison de l’émission DANS L’ŒIL DU DRAGON promet d’être l’une des plus surprenantes, alors que 10 personnalités réputées du monde des affaires, dont quatre ex-dragons, se joindront à tour de rôle à Caroline Néron, Christiane Germain, Martin-Luc Archambault et au nouveau dragon Dominique Brown de Québec pour analyser (et peut-être investir dans) une foule de propositions d’affaires présentées par des entrepreneurs de tous les horizons. La 7ième saison comporte 10 émissions qui seront désormais diffusées le mercredi à 20 h, du 18 avril au 20 juin sur ICI Radio-Canada Télé.

Mentionnons que pas moins de 52 propositions seront formulées aux dragons par un total de 85 entrepreneurs, dont plus du tiers sont âgés de 20 à 30 ans. On verra même un frère et une sœur de 8 et 13 ans tenter de gagner l’adhésion de nos experts. Mentionnons que plusieurs ententes de principes conclues sur le plateau dépasseront les 100 000 dollars dont une s’élevant à 340 000 $. En outre cette année, des images captées en coulisses nous permettront d’apprécier sur le vif les réactions de nombreux participants.

Rappelons donc l’impressionnant palmarès des dragons réguliers et invités.

Caroline Néron, présidente, Groupe Caroline Néron

La marque Caroline Néron est une collection de bijoux pour femmes, sacs à main, lunettes solaires, parfums et cosmétiques ainsi que des accessoires pour hommes.www.carolineneron.com 

Christiane Germain, coprésidente et cofondatrice, Groupe Germain Hôtels

Groupe Germain Hôtels est une entreprise familiale de Québec qui possède et exploite les Hôtels Alt et les Hôtels Le Germain, présents partout à travers le pays.www.groupegermain.ca 

Martin-Luc Archambault, président fondateur, AmpMe

AmpMe est une application mobile gratuite qui permet de créer le système de son le plus portable et social au monde. Synchronisés, tous vos appareils jouent la musique simultanément.

http://www.ampme.com

Dominique Brown, président Chocolats Favoris

Chocolats Favoris réinvente le modèle de la chocolaterie traditionnelle. L’entreprise connaît une croissance fulgurante en quelques années et se hisse maintenant parmi les plus importantes au pays.

http://www.chocolatsfavoris.com 

10 DRAGONS INVITÉS

18 avril

Nicolas Duvernois, président directeur général, PUR Vodka

PUR Vodka a lancé la première vodka ultra premium produite au Québec. Plus récemment, Romeo’s Gin est venu s’ajouter à la gamme de l’entrepreneur.

http://www.purvodka.com

25 avril

Danièle Henkel, présidente, DH Inc., ex-dragonne (saisons 1 à 5)

DH Inc est une entreprise spécialisée en distribution d’équipemenst médico-esthétiques et thérapeutiques. Elle propose aussi “L’Espace Beauté Daniel Henkel”.

http://www.danielehenkel.com

Dates à confirmer :

Serge Beauchemin, entrepreneur, ange investisseur, ex-dragon (saisons 2 à 6)

Investisseur en série, Serge Beauchemin est, entre autres, lié aux Strom Spa, centre de détente en nature. Il est également actionnaire d’une dizaine d’autres entreprises. Parmi celles-ci : Devolutions, Parkour3 et Toast Studio. http://www.sergebeauchemin.com 

Eve-Lyne Biron, administratrice de sociétés

Ex-présidente et chef de la direction de Biron Groupe Santé, une entreprise familiale fondée par son père et devenue aujourd’hui chef de file dans son industrie au Québec. Eve-Lyne Biron est investisseur et actionnaire dans diverses entreprises.www.biron.ca

Étienne Borgeat, Investisseur

Étienne Borgeat a fondé PCO Innovation, une société de services-conseils de près 600 ingénieurs et informaticiens, présents sur trois continents. Il est aujourd’hui, président et fondateur de PsyXnovation.

Noémie Dupuy, cofondatrice, Budge Studios

Budge Studios, entreprise qui se spécialise dans l’édition d’applications, a un but : stimuler, éduquer et divertir les enfants du monde entier par le biais d’applications créatives et innovatrices.

http://www.budgestudios.com

Mitch Garber, président du Cirque du Soleil, président d’Investissement Canada

Ex-dragon (saisons 4 et 5)

Ex-pdg de la Ceasars Acquisition Company, il est aujourd’hui président d’Investissement Canada, un organisme gouvernemental chargé d’attirer l’investissement direct étranger au pays.

François Lambert, entrepreneur investisseur, ex-dragon (saisons 1 à 3)

Entrepreneur à succès, aujourd’hui cofondateur d’Impulse Capital, une entreprise de capital de risque. Fondateur de l’application Boostmi qui a pour but de révolutionner l’assistance routière.

Chantal Lévesque, présidente et designer de SHAN

La société SHAN conçoit, fabrique et distribue des lignes de maillots de bain, de prêt-à-porter balnéaires, de lingerie et d’accessoires de luxe. Elle est présente dans 32 pays.

http://www.shan.ca

Ethan Song, cofondateur et président-directeur général, Frank And Oak

Frank And Oak propose des vêtements pour hommes à prix raisonnables en misant sur leur passion pour le style, le design et la technologie. Depuis peu, la marque s’adresse aussi aux femmes.

http://www.frankandoak.com 

Quels projets soulèveront leur enthousiasme? C’est un rendez-vous dès le mercredi 18 avril à 20 h sur ICI Radio-Canada Télé, DANS L’ŒIL DU DRAGON. 

Réalisation : Sandrine Boulanger (studio) et Guy Gagnon (montages)

Producteur : Benoit Léger

Producteurs exécutifs : Marleen Beaulieu et Marie-Élaine Nadeau

Production : Attraction Images

(ANDRÉ BOUCHARD)                                (Coll: Hélène Faubert Communications)