Trois-Rivières accueillera le Gala de musique autochtone Teweikan

Appel de candidatures pour la troisième édition de l’événement

IMG_1024

C’est sous le thème « Le souffle d’un peuple – le Tambour éternel » que la Société de communication Atikamekw-Montagnais (SOCAM) tiendra le 2 octobre 2019, à la salle
J.-Antonio-Thompson de Trois-Rivières, la troisième édition du Gala de musique Autochtone Teweikan.
Mis sur pied en 2011, le Gala de musique autochtone Teweikan se veut un lieu de rassemblement et de fête visant à souligner la créativité et l’excellence des
artistes et groupes musicaux issus des Premières Nations et des Inuits du Québec-Labrador. À noter que l’événement se déplace, à chaque édition, à divers endroits du territoire afin de se rapprocher des communautés participantes.
« Par ce Gala, nous voulons donner la chance aux jeunes autochtones de partager leur culture », souligne M. Constant Awashish, Grand Chef de la Nation Atikamekw et président d’honneur de l’événement.
« Notre souhait est qu’éventuellement, notre gala soit télédiffusé au même titre que celui de l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) », ajoute M. Justin Chachai, président du conseil d’administration de la SOCAM.
Appel de candidatures
Pas moins de 11 catégories de prix sont au programme du Gala de musique autochtone Teweikan, et ce, afin de couvrir l’ensemble des styles. Les candidats intéressés à participer doivent être membres « des Premières Nations du Québec et du Labrador ayant le statut d’indien inscrit au sens de la Loi sur les Indiens ou au sens de la Loi sur les autochtones cris, Inuits et Naskapis du Québec ». Les artistes sont invités à remplir le cahier de candidature et à l’envoyer par courrier ou par Internet au http://www.socam.net.
« Il y a énormément de talent dans les communautés et le Gala est le moyen parfait pour le mettre en valeur. Le processus de sélection est simple. Un jury composé de professionnels et d’intervenants de l’industrie du spectacle reçoit les candidatures d’artistes, qui sont évaluées selon leur production (album et trame sonore) et performances sur différentes scènes. Par la suite, des nommés sont sélectionnés dans l’ensemble des catégories. Ces derniers seront dévoilés au plus tard le 30 août 2019 », mentionne Mme Sylvie Bernard, artiste abénaquise et présidente du jury.
Pour cette troisième édition, le Gala de musique autochtone Teweikan pourra compter sur la présence de M. Dan Bigras, auteur-compositeur-interprète, et M. Sakay Ottawa, artiste atikamekw, auteur-compositeur-interprète, originaire de Manawan, à titre de membres du jury. Lors des années antérieures, l’événement avait accueilli messieurs Marc Déry et Pakesso Mukash ainsi que Mme Elisapie Isaac. Quant à l’animation, celle-ci sera assurée par Mme Anne Panasuk, journaliste à Radio-Canada, et le comédien Marco Collin. En avant-goût du Gala et pour mettre en évidence ses fidèles partenaires, la SOCAM invite la population à son souper- spectacle bénéfice, le 20 juin 2019, au Centre d’événements et de congrès interactifs (CECi) de Trois-Rivières. Les coûts pour assister à ce souper sont de 300 $ par convive ou de 2 400 $ pour une table de huit personnes.
La SOCAM désire remercier ses précieux partenaires qui rendent possible la tenue du Gala de musique autochtone Teweikan 2019, dont Le Groupe Desfor, Hydro-Québec, Innergex Énergie renouvelable, SODEXO, CKAU-FM, LSM Ambiocréateur, CN Aboriginal Affairs et, sans oublier, le Secrétariat aux Affaires autochtones du Québec.
À PROPOS DE LA SOCAM (www.socam.net)
Fondée en 1983, la SOCAM regroupe au sein d’un réseau de radiodiffusion les trois communautés atikamekw et les 11 communautés innues du Québec et du Labrador. Sa mission est de développer les communications médiatiques des communautés autochtones par le biais d’un réseau de services diversifiés en vue de favoriser l’essor des communautés et de promouvoir leur langue et leur culture.

IMG_1023

Entrevue avec Florent Bégin dg de la SOCAM:

(Photos-Audio: ANDRÉ BOUCHARD)

Vacances Air Canada s’associe à des restaurateurs montréalais emblématiques

Au Groupe Ferreira entre autres, pour proposer des vacances gastronomiques

 


Vacances Air Canada a noué un partenariat avec le Groupe Ferreira, un groupe de restaurants portugais modernes de Montréal, pour créer des forfaits vacances centrés sur la gastronomie du pays. La série Web du Groupe Ferreira, Portugal Gourmand Site Web externe qui pourrait ne pas respecter les directives en matière d’accessibilité., conçue afin de partager sa passion pour la cuisine portugaise et susciter un intérêt pour les ingrédients locaux, a donné envie à l’équipe de Vacances Air Canada de collaborer avec les restaurateurs pour proposer des vacances gastronomiques.

Pour souligner l’événement, la famille Ferreira et Vacances Air Canada ont invité les médias et les chroniqueurs voyages à venir découvrir un avant-goût de l’expérience.

« Nous avons constaté que de plus en plus de voyageurs sont à la recherche d’expériences authentiques. Grâce à la profonde compréhension que la famille Ferreira a de la gastronomie portugaise, combinée à notre objectif de créer des souvenirs marquants pour nos clients, nous pouvons amener les voyageurs au Portugal pour leur permettre de découvrir ses trésors et de satisfaire leur désir de vivre véritablement comme les habitants de la région, a expliqué Selma Filali, première directrice – Marketing et Commerce électronique de Vacances Air Canada, durant l’événement.

Nous voulions nous associer à des experts locaux pour repousser les limites des vacances traditionnelles et faire vivre à nos clients des expériences authentiques. »

Le fondateur Carlos Ferreira et ses filles Sandra et Claudia ont soigneusement sélectionné des itinéraires et des expériences culinaires qui titilleraient les papilles.

« Nous sommes très emballés par notre partenariat avec Vacances Air Canada. Vous pouvez maintenant voyager au Portugal et opter pour l’une des deux expériences distinctives centrées sur les plaisirs de la table. À l’arrivée, vous n’avez qu’à prendre la route et à suivre l’itinéraire gastronomique tracé pour vous, s’est enthousiasmée Sandra Ferreira, directrice de l’exploitation du Groupe Ferreira. Qu’il s’agisse d’un atelier culinaire à Faro, d’une promenade en kayak à Lagos ou d’une visite du Lisbonne gourmand en tuk-tuk, vous n’oublierez jamais votre escapade culinaire au Portugal! »

Les forfaits, Le goût du nord du Portugal et Les saveurs du Portugal, comprennent le transport aérien, l’hébergement à l’hôtel, la location de voiture, les activités ainsi que 11 ou 12 repas selon l’itinéraire choisi et deux expériences gastronomiques.

Air Canada exploite des vols hebdomadaires entre le Canada et le Portugal : six vols directs de Toronto-Pearson à Lisbonne et quatre à destination de Porto, et trois vols entre Montréal et Lisbonne en saison.

(ANDRÉ BOUCHARD)

NAISSANCE D’UN GIRAFON AU PARC SAFARI

Depuis le mois de novembre dernier, le Parc Safari a le grand bonheur d’accueillir une nouvelle pensionnaire.  En effet, un girafon a vu le jour à Hemmingford le 8 novembre 2018.  Pesant près de 200 livres et mesurant 6 pieds 3 pouces, la petite girafe est en parfaite santé et sera élevée par sa mère, Kigalie, et ses tantes, Agathe et Victoria. (Photos: Parc Safari)

Francis Lavigne, le directeur zoologique du Parc Safari, a assisté la maman girafe pour la naissance. « Cet événement nous apporte beaucoup de joie car ce printemps nous avons malheureusement perdu Molson, le père du girafon, dû à des complications reliées à son âge avancé. Il va sans dire que cette perte a énormément affecté notre équipe et que l’arrivée du girafon apporte un baume au cœur », a-t-il déclaré.

Il s’agit de la deuxième girafe à naître au Parc Safari, au cours des cinq dernières années.  Avant cela, il faut remonter à plus de 25 ans pour attester de cet heureux événement.  « Nous sommes d’autant plus heureux car nous aurons bientôt un nouvel habitat pour nos girafes, continue Francis Lavigne, et il sera très intéressant pour nous de voir la petite évoluer dans son nouvel environnement. » En effet, le girafon et sa famille, ainsi que les éléphants et les rhinocéros, bénéficieront prochainement d’un nouvel habitat.  Les maisons seront complètement refaites et des plus grands espaces seront aménagés pour ces animaux. Le début des travaux est prévu pour le mois de septembre.

LE PARC SAFARI DEMANDE L’AIDE DU PUBLIC POUR TROUVER UN NOM AU GIRAFON

Le Parc Safari souhaite mettre les Québécois à contribution pour trouver un nom à la nouvelle petite girafe.  En effet, un concours est organisé pour faire un choix entre les deux prénoms suivants : Victoire et Stella. Pour participer, il suffit de se rendre sur la page Facebook officielle du Parc Safari : www.facebook.com/ParcSafari/. À gagner, une Journée VIP au Parc Safari incluant la chance d’assister au déjeuner des lions, une visite guidée à bord d’un véritable camion de brousse, des tours d’animaux et une rencontre privée avec le girafon et sa maman en compagnie du directeur zoologique Francis Lavigne. 

PLUSIEURS CHANGEMENTS À VENIR AU PARC SAFARI

Le Parc Safari fêtera en 2022 son 50e anniversaire! Dans cette optique, un plan de réaménagement des infrastructures est prévu au cours des trois prochaines années. Cet investissement offrira aux visiteurs une expérience améliorée et modernisée. Ce projet de 24 millions de dollars est rendu possible grâce à une contribution équivalant à 50% du montant par le ministère du Tourisme du Québec.

www.parcsafari.com

www.facebook.com/ParcSafari/

www.instagram.com/parcsafari/

www.youtube.com/user/ParcSafariTv

(ANDRÉ BOUCHARD)

5ième édition de Bulles, Whisky et Cie à Québec

Plus grand, plus de gens, plus de produits!

Bulles, Whisky et Cie est de retour dans la Capitale pour la cinquième année. Présenté à guichets fermés lors de ses quatre premières éditions, cet événement partenaire Hydro-Québec du Carnaval de Québec, s’offre en 2019 un plus grand terrain de jeu en déménageant au Hilton Québec. Les 8 et 9 février prochains,
plus de 3 200 adeptes pourront prendre part à l’événement, soit 1 000 de plus que l’an dernier. Et les participants auront l’occasion de déguster plus de 275 produits!
Un happening où les découvertes, l’ambiance et la mixologie ne font qu’un!
Bulles, Whisky & Cie propose encore cette année des produits et cocktails commentés par les experts de l’industrie, le tout dans une ambiance festive et conviviale. L’édition 2019 regroupera 38 kiosques d’exposants et proposera plus
de 275 produits, dont de nombreux cocktails et plus de 65 % de spiritueux. Cet impressionnant total représente une augmentation de 25 % par rapport à l’année dernière et constitue un sommet inégalé dans l’industrie des spiritueux au Québec! À cela s’ajoutent deux DJ ainsi qu’un concours de mixologie où s’affronteront 16 barchefs venus des quatre coins du Québec.
Des nouveautés chaque année!
Comme un bon scotch, Bulles, Whisky et Cie se bonifie avec les années. L’événement propose huit kiosques de plus et, en collaboration avec Québec Whisky, un nouvel espace lounge où les participants pourront s’asseoir, relaxer et échanger tout en dégustant nourriture et boisson. L’espace gourmand, ajouté en 2018, est non seulement de retour, mais enrichi! En effet, les participants auront droit cette année à une variété de viandes froides artisanales de la Charcuterie Scotstown, à des saucisses d’Ils en fument du bon ainsi qu’à une sélection de fromages de la Laiterie
Charlevoix. Enfin, dans le nouveau kiosque Coup de cœur Bulles, Whisky et Cie, six produits ayant grandement impressionné les organisateurs seront offerts en dégustation.
Pour les grands amateurs de whisky
Le vendredi et le samedi, entre 18 h 30 et 22 h, pas moins de 10 classes de maître attendront les plus fervents amateurs de whisky. Parmi les plus prometteuses : le vendredi 8 février, la classe des quarts de siècle, où seront
dégustés quatre whiskys renommés de 25 ans ou plus; le samedi 9 février, la classe Top 20 Whisky Advocate 2018,
où il sera possible de goûter à une sélection de six whiskys nommés dans le plus récent top 20 mondial; et le même jour, l’atelier de dégustation animé par l’ambassadeur Glen Moray, venu spécialement d’Écosse pour l’occasion. Le
billet Bulles, Whisky et Cie est obligatoire pour accéder aux classes de maître, mais n’y donne pas accès automatiquement. Les participants souhaitant réserver leur place peuvent le faire sur lepointdevente.com. Il est également possible de payer à la porte, s’il reste des places. Le coût des classes de maîtres varie entre 10 $ et 75 $.
(André Bouchard)

Dévoilement des concurrents de l’édition Violon 2019 du CMIM

 

24 violonistes parmi les plus prometteurs au monde à Montréal

 

Crédit: CMIM

 

Le Concours musical international de Montréal (CMIM) dévoile aujourd’hui les 24 concurrents qui participeront à son édition Violon du 29 mai au 5 juin prochains. Issus de 13 pays, 15 femmes et 9 hommes âgés entre 16 et 28 ans se disputeront plus de 150 000 $ en prix et bourses, dont un premier prix d’une valeur inégalée de 102 500 $. 

Les plus fortes participations viennent des États-Unis avec sept candidats, suivies du Japon et de la Corée du Sud avec cinq chacun. L’Allemagne compte deux participants. L’Autriche, la Chine, l’Espagne, la France, la Lettonie, la République tchèque, la Russie, Taïwan et l’Ukraine sont tous représentés par un concurrent. Voici la liste des concurrents :Zachary Brandon, États-Unis

Elina Buksha, Lettonie

Stella Chen, États-Unis

Elli Choi, États-Unis

Maria Dueñas, Espagne

Leonard Fu, Allemagne

Stephen Kim, États-Unis

Gyehee Kim, Corée du Sud

William Lee, Taïwan

Youjin Lee, Corée du Sud

Anna Lee, États-Unis / Corée du Sud

Lun Li, Chine

Hyun Jae Lim, Corée du Sud

Michiru Matsuyama, Japon

Fumika Mohri, Japon / Allemagne

Daichi Nakamura, Japon / Autriche

Yukari Ohno, Japon

Fedor Rudin, France / Russie

Olga Šroubková, République tchèque

Hannah Tarley, États-Unis

Coco Tomita, Japon

Jinyoung Yoon, Corée du Sud

Vasyl Zatsikha, Ukraine

Hao Zhou, États-Unis

Le jury

Présidé par Zarin Mehta, le jury international 2019 réunira Pierre Amoyal (France), Michael Haefliger (Suisse), Kim Kashkashian (États-Unis), Boris Kuschnir (Autriche), Cho-Liang Lin (États-Unis), Mihaela Martin (Roumanie), Barry Shiffman (Canada), Dmitry Sitkovetsky (Royaume-Uni/États-Unis) et Pavel Vernikov Israël/Suisse).

Renseignements et billetterie 

La première épreuve (29 et 30 mai) et la demi-finale (1er et 2 juin) se dérouleront en matinée (11 h), en après-midi (15 h) et en soirée (19 h 30) à la Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

La finale aura lieu les 4 et 5 juin (19 h 30) à la Maison symphonique, où les violonistes seront accompagnés par l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction d’Alexander Shelley. Chaque finale sera précédée d’une causerie à 18 h 30, le 4 juin avec le membre du jury Cho Liang Lin et le 5 juin avec Maestro Alexander Shelley.

Première épreuve (29 et 30 mai) et demi-finale (1er et 2 juin) :

À propos du CMIM

Fondé en 2002, le Concours musical international de Montréal (CMIM) vise à stimuler l’émergence des jeunes chanteurs, violonistes et pianistes les plus prometteurs au monde tout en rendant la musique classique accessible au plus grand nombre. Le CMIM est tenu annuellement et présente trois disciplines (piano, voix et violon) en alternance sur un cycle de trois ans. Depuis la première édition consacrée au chant en 2002, près de 3 700 candidats se sont inscrits au Concours et pas moins de 500 ont été accueillis à Montréal.

 

(ANDRÉ BOUCHARD)

Sunny Isles Beach, une belle destination floridienne à découvrir

sibm_logo_hires

Une des belles destinations floridiennes à découvrir en cette période de l’année, est Sunny Isles Beach.

En effet, Sunny Isles Beach est une ville des États-Unis située en Floride dans le comté de Miami-Dade en banlieue nord de Miami. Elle s’est incorporée 1997 et elle compte des attractions culturelles, sportives ainsi que des hôtels et restaurants pouvant satisfaire tous les types de voyageurs.

 

D’ailleurs, une délégation de SUNNY ISLES BEACH TOURISM AND MARKETING COUNCIL, était de passage à Montréal, afin d’en faire connaître  davantage à quelques médias. (Photos: Sunny Isles Beach Tourism)

 

Sur la photo de gauche:Ibis Romero, directrice de Sunny Isles Beach Tourism en notre compagnie et sur la photo de droite: les membres de la délégation

Nous avons profité de l’occasion pour interroger la porte-parole Elsa Sanmartano qui nous a répondu de la façon suivante:

(Photos-Audio: André Bouchard)

 

VOYAGE VOYAGE DU 20 JANVIER TEL QUE DIFFUSÉ À CKVLFM, 100,1

unnamed (9)

EN ONDES CHAQUE DIMANCHE MATIN À 11 HRES

NB: L’émission: VOYAGE VOYAGE EST DIFFUSÉE ÉGALEMENT SUR LES STATIONS RADIOPHONIQUES SUIVANTES FM ET LEUR SITE WEB: via905fm, les 96,7, 98,3, 103,1, et le 105,1.

andré-bouchard_big                             (Animateur-recherchiste: ANDRÉ BOUCHARD)

Le cycle des Klang de Stockhausen présenté en première canadienne à la 9e édition du festival MNM

unnamed (1).png

(Photo: Geneviève Bigué)

À un mois de l’ouverture de son festival international Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), qui aura lieu du 21 février au 2 mars prochain sur le thème des “Grands espaces”, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) dévoile les dernières activités de sa programmation.

Parmi celles-ci, une attention particulière mérite d’être portée à un événement phare de cette 9e édition: la présentation en grande première canadienne de l’intégralité du cycle des Klang (Les 24 heures du jour) de Karlheinz Stockhausen par l’ensemble Analog Arts de New York auxquels se joignent pour l’occasion des musiciens de Montréal. Programmé les 28 février et 1er mars de 10hres à minuit sans interruption dans trois salles de la SAT, l’événement regroupe 21 œuvres que le public est libre de découvrir à sa guise en circulant d’une salle à l’autre.

Dernier opus (inachevé) du grand maître allemand, l’œuvre illustre l’ascension de l’âme jusqu’au cosmos. Elle devait initialement regrouper 24 œuvres associées aux 24 heures de la journée, mais, signe du destin, a été interrompue après la 21e œuvre, Paradis (“paradis”), par le décès du compositeur.

C’est après avoir entendu le cycle des Klang interprété à Cologne en 2010 que Walter Boudreau, directeur artistique de la SMCQ, a commencé à caresser le projet d’offrir cette expérience exceptionnelle au public montréalais. « Quand on parle des Klang, on ne parle pas seulement d’œuvre, de concert ou de musique: on parle d’une véritable expérience “totale”, qui implique les dimensions d’espace, de mouvement, de temps, à une échelle aussi titanesque que le fut Stockhausen! Après avoir eu la chance de vivre moi-même cette expérience en Allemagne, je me suis dit qu’il fallait à tout prix trouver une manière de la présenter à Montréal », explique-t-il.

Quelques années plus tard, en 2016, Walter Boudreau découvrait que Analog Arts allait en faire la création américaine à New York. Les planètes s’alignaient: bientôt, le chef allait entamer de longs échanges avec l’organisme américain en vue d’une présentation canadienne impliquant également des musiciens et chanteurs montréalais dans le cadre de MNM 2019.

Aussi au programme: nuit blanche et réflexions!

Parmi les autres événements du festival MNM dévoilés aujourd’hui, mentionnons notamment une “grande nuit d’écoute” gratuite, tenue entre le samedi 2 mars et dimanche 3 mars (de 19h30 à 4h30 du matin) à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM. Au programme: des œuvres d’une vingtaine d’artistes d’ici et d’ailleurs, dont la première canadienne de Gruss et Abscheid de Karlheinz Stockhausen, mettant en scène musiciens live et 32 haut-parleurs dispersés tout autour du public (coproduction GRMS, Matralab et Hexagram-UQAM).

Le festival accueillera également deux journées d’étude portant sur la médiation culturelle en musiques de création (grâce à un partenariat avec l’École d’hiver internationale en médiation de la musique) et sur le métier de compositeur à l’ère numérique (avec l’Université Concordia).

Toutes les activités et descriptifs du festival Montréal/Nouvelles Musiques sont disponibles auwww.festivalmnm.ca.

(ANDRÉ BOUCHARD)

 

À propos de la SMCQ

Au cœur de la création musicale depuis plus de 50 ans, la SMCQ se consacre à la valorisation du travail des compositeurs. Au fil des années, elle s’est imposée sur la scène culturelle par la qualité et l’envergure de ses concerts et activités, qui se démarquent par leur aspect rassembleur. Pour connaître tous les projets de la SMCQ, inscrivez-vous à l’infolettre : http://www.smcq.qc.ca/smcq/fr/apropos/liste/.