LA FÉERIE DES FÊTES S’INSTALLE AU MUSÉE DE LA CIVILISATION

z058_fond18_0054

(Photo: Marie-Josée Marcotte)

Sous le thème « Noël des merveilles », la programmation des Fêtes du Musée de la civilisation plaira à toute la famille grâce à la diversité des activités proposées qui se tiendront dès le 15 décembre 2018. Petits et grands pourront venir découvrir le Musée qui sera métamorphosé en pays des merveilles grâce à un décor surprenant! Expositions, spectacles, animation, ateliers de décoration de biscuits et bien plus feront entrer les visiteurs dans un monde enchanteur digne du temps des Fêtes! Pour l’occasion, le Musée de la civilisation sera ouvert tous les jours sans exception du 26 décembre 2018 au 6 janvier 2019, de 10 h à 17 h, afin que tous puissent profiter pleinement des nombreuses activités offertes et vivre la frénésie de Noël.

Pour voir la programmation complète: http://www.activités.mcq.org/noel.

(ANDRÉ BOUCHARD)

CECi est un établissement unique

C’est avec une immense fierté que la Société Immobilière G3R Inc. ainsi que l’hôtel Delta Trois-Rivières par Marriott présentait récemment, le tout nouveau Centre d’événements et de congrès interactifs (CECi). Ayant débuté en juillet 2017, les travaux menés par l’entreprise Therrien Entrepreneur Général, se sont achevés dernièrement.
Véritable phare au cœur du centre-ville (1634 rue Notre-Dame Centre), ce projet évalué à 50 M$ a été financé à 100 % par la Société Immobilière G3R qui en a assumé l’entière responsabilité, et ce, de la construction à la gestion. La Ville de Trois-Rivières quant à elle, offrira une aide financière à l’exploitation représentant un investissement à coût nul considérant les revenus engendrés par le projet.
Lieu inspiré, unique, actuel et distinctif pour les citoyens, congressistes, organisateurs d’événements, touristes et plus encore, le CECi offre à sa clientèle un environnement moderne et interactif. Par sa flexibilité, autant les petits que les grands événements y trouveront leur compte puisqu’il peut accueillir plus de 4 000 personnes dans ses 21 salles et ses quatre grands halls.
Le complexe, d’une superficie totale de 90 000 pi2, intègre des technologies diversifiées telles que des bornes informatives, des balises Bluetooth, le paiement mobile ainsi que plusieurs applications interactives. En plus d’avoir doté chaque salle d’un éclairage dernier cri permettant de recréer une ambiance parfaite, le CECi propose aux convives une expérience unique à la fine pointe de la technologie. Par exemple, lors d’une conférence, ces derniers pourront interagir en direct avec un modérateur, poser des questions en temps réel et suivre une présentation sur leur appareil intelligent. Ces utilisations ne sont que quelques-unes des possibilités offertes par les nouveaux outils développés exclusivement pour le CECi.
En 2015, lors de l’annonce de l’acquisition, madame Guylaine Déziel ainsi que messieurs Steve Vigneault, Alexandre Trudel et Carl Gravel ont mentionné leur fierté à investir dans leur communauté puisqu’ils croient en la Ville, en son potentiel et au savoir-faire des gens d’ici.

photo-ouverture-ceci

(Photo: Beaudoin Relations Publiques)

« Notre souhait était de développer un complexe où les clients, les résidents et les visiteurs pourraient vivre une expérience inoubliable, au rythme de l’effervescence urbaine, commerciale et culturelle de Trois-Rivières. Aujourd’hui, nous pouvons dire : mission accomplie », indique Carl Gravel, président de la Société Immobilière G3R Inc.
« De nos jours, les organisateurs recherchent une expérience de congrès bien plus que la location de salles. Le client veut vivre son congrès plutôt que d’y assister. Ce n’est pas pour rien que les cafés spécialisés ont détrôné le café filtre tandis que les bières de microbrasseries ont mis la bière classique au rancart », souligne Joyce Godbout, directrice générale de l’hôtel Delta Trois-Rivières par Marriott.
« Merci à nos entrepreneurs locaux de croire en notre région et de faire en sorte que Trois-Rivières reprend sa place au niveau des congrès d’affaires au Québec. Nous sommes fiers d’avoir une telle infrastructure chez nous, un CECi moderne tourné vers le 21e siècle », a exprimé le maire de Trois-Rivières, M. Yves Lévesque, via une vidéo tournée pour l’occasion.

Le nouveau restaurant Le Brasier 1908, intégré à même le bâtiment abritant le CECi, s’inspire de l’histoire de Trois-Rivières. Par son appellation qui rappelle le nom de l’incendie qui a presque décimé le centre-ville au début du 20e siècle, Le Brasier 1908 se veut un endroit chaleureux où les produits spécialisés se marient avec le soul-food, une cuisine traditionnelle du sud des États-Unis.
Plusieurs partenaires sont également établis à l’intérieur du CECi, notamment le Millenia Spa Urbain, un centre de santé s’adressant aux visiteurs de toutes générations, le café Starbucks, le Dépanneur 2.0 et la gare Orléans Express.
Un hôtel de haut niveau
Simultanément aux travaux réalisés au CECi, l’hôtel Delta Trois-Rivières par Marriott en a profité pour se faire une cure de beauté. Comptant sur 160 chambres entièrement adaptées aux besoins d’aujourd’hui et selon les plus hauts standards de la chaîne Marriott, l’hôtel propose un hébergement quatre étoiles qui comblera à coup sûr les besoins de la clientèle.
De plus, d’ici au printemps 2019, pas moins de 65 nouvelles chambres seront ajoutées. Élégantes et très spacieuses, celles-ci seront toutes équipées d’un téléviseur HD de 55 pouces, d’un mini-réfrigérateur et permettront la connexion au réseau Wi-Fi gratuitement. Par ailleurs, l’artiste trifluvienne Patricia Kramer a produit une série de toiles exclusivement pour l’hôtel, ce qui rend chacune des chambres unique, et ce, sans compter que certaines possèdent une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent. À noter que l’établissement hôtelier est le premier en Mauricie à disposer d’un système Solucycle, qui permet de faciliter la gestion des déchets alimentaires, de les récupérer en totalité et de les valoriser en biogaz ou en compost. Signe que l’engouement pour le CECi et l’hôtel Delta Trois-Rivières par Marriott est bien présent, les réservations pour des groupes en 2019 ont doublé comparativement aux dernières années et une progression pour les trois prochains exercices est déjà visible. À ce propos, des réservations pour des événements qui se tiendront en 2022 se font régulièrement.
Trois-Rivières, destination affaires
Mandaté par la Ville de Trois-Rivières pour le développement et la promotion du tourisme sur son territoire, IDE Trois-Rivières constate que le CECi suscite déjà un vif intérêt auprès de la clientèle d’affaires. Le nouveau complexe bonifie l’offre bien garnie de Trois-Rivières comme destination congrès par excellence au Québec. Il s’agit d’une industrie fort importante, alors que chaque année, un peu plus de 40 % des nuitées enregistrées par les hôteliers trifluviens sont tributaires des différents événements et congrès. Avec son parc hôtelier de plus de 1 000 chambres, son centre-ville où tout est à distance de marche, ses quatre siècles d’histoire, ses lieux de caractère et ses bonnes adresses gourmandes, Trois-Rivières propose une offre distinctive et appréciée de la clientèle d’affaires.

                                                   (ANDRÉ BOUCHARD)

 

Carnaval de Québec 2019 Deux incontournables au cœur de la fête

  • sans-titre

    Du 8 au 17 février 2019, Bonhomme convie les carnavaleux à un grand rendez-vous au cœur de sa fête, à place George-V et au parc de la Francophonie. Sur place George-V s’élèvera la nouvelle incarnation du Palais de Bonhomme : l’imposante Cour royale Loto‐Québec, un univers onirique et interactif inspiré des rêves de Bonhomme. Au centre de la Cour trônera une imposante sculpture de neige de 30 pieds de haut, du jamais vu au Carnaval. Au parc de la Francophonie, c’est le Camp à Jos présenté par Vidéotron, inspiré du bûcheron Jos Montferrand, qui ralliera les esprits festifs à la recherche d’expériences participatives et de défis ludiques. L’Effigie, qui donne accès aux activités de ces deux sites, est en prévente dès maintenant en ligne et dans les succursales Couche-Tard participantes au coût de 10 $, taxes incluses.

    « Le cœur de notre Carnaval se concentre et s’amplifie ! Découlant de la vision 2019 présentée au printemps dernier, la Cour royale et le Camp à Jos deviennent des rendez-vous où la fête et le plaisir seront densifiés. Ces incontournables constituent des expériences singulières et exclusives au Carnaval. On invite la population à venir les vivre en grand nombre », déclare Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval de Québec.

    La Zone Loto-Québec et sa Cour royale : le rêve de Bonhomme — Place George-V
    Le palais de Bonhomme, pièce maîtresse de la fête hivernale, adopte une forme complètement réinventée : la Cour royale Loto‐Québec. Sur ce parcours thématique se dresseront un mobile de jeux d’ombres géant, des tours de glace expérientielles révélant sons et lumières, et une immense sculpture de neige de 30 pieds de hauteur représentant des éléments phares de la Ville de Québec. Bonhomme visitera ses carnavaleux plusieurs fois par jour devant cette œuvre du talentueux sculpteur Marc Lepire.

    SculptureGeante_CourRoyale

    Sous le dôme au bout du parcours se déploiera le Rêve de Bonhomme, une expérience multimédia immersive signée Lucion Média où un univers onirique captivant prendra vie. Cette expérience, aussi intense le jour qu’en soirée, fera le bonheur des petits et des grands.

    « Aux quatre coins de la province, Loto-Québec appuie des événements ayant d’importantes retombées sociales et économiques dans leur communauté. Parce qu’il nous rassemble au cœur de l’hiver grâce à une foule d’expériences en plein air, parce qu’il réussit à nous faire rêver, le Carnaval de Québec illustre à merveille le mandat de notre programme de commandite, soit de permettre à nos clientèles et aux festivaliers de vivre tout un monde de divertissement », souligne Simon Robert, directeur de la responsabilité sociétale de Loto-Québec.
    Aussi à la Zone Loto-Québec, les carnavaleux pourront se plonger dans un univers hivernal fantastique grâce au Portail Loto-Québec et assembler leur propre sculpture de glace au Village de glace DuProprio. Tout près, le Jardin de givre Christie ravira les cœurs d’enfant avec un parcours de minigolf réinventé. Enfin, les visiteurs pourront se détendre au Bistro SAQ pour se réchauffer et profiter d’un programme musical varié.

    Le Camp à Jos présenté par Vidéotron : programmation amplifiée et ambiance canadienne vintage — Parc de la Francophonie
    Le Camp à Jos présenté par Vidéotron est le rendez-vous par excellence pour les esprits festifs ! À la Boîte à musique Vidéotron, les carnavaleux auront droit à près d’une vingtaine de prestations musicales. Au bar les Coureurs, des 5 à 7 de mixologie avec les Spiritueux Ungava seront proposés tandis que le Chalet à Jos Unibroue, un établissement tenu par Jos Montferrand en personne, sera l’endroit pour jouer à des jeux de société, le tout animé de façon ludique ! Les plus actifs mettront le cap sur le boisé pour essayer La forêt des feux-follets, un parcours signé Défi-Évasion. Le classique Lancer de la hache sera de retour. Il y sera également sous forme de jeu vidéo collectif avec le jeu Bûche ta bûche présenté par Vidéotron. De nombreuses activités ponctuelles ajouteront du piquant au site, dont le loufoque Gala de lutte hivernale présenté par Marto Napoli, désormais un habitué du Carnaval !

    « Vidéotron est fière de s’associer au Carnaval de Québec pour une quatrième année consécutive. Grâce à ce Carnaval d’hiver, nous avons comme mission de faire vivre des expériences aux jeunes et aux familles, dans un cadre festif et chaleureux. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous serons de retour avec le jeu vidéo collaboratif Bûche ta Bûche et un Camp à Jos amplifié en 2019 », mentionne Evelyn Morrisseau, directrice principale, alliances stratégiques, marques et médias numériques pour Vidéotron.

    Prévente de l’Effigie
    L’Effigie donne accès aux activités de la Zone Loto-Québec, dont la Cour Royale Loto-Québec, et du Camp à Jos présenté par Vidéotron. Elle n’est pas requise pour les enfants de moins de 8 ans. Dès aujourd’hui et jusqu’au 31 décembre, l’Effigie sera en prévente au coût réduit de 10 $, taxes incluses, sur le site Web du Carnaval et dans les Couche-Tard participants de la grande région de Québec (prix courant : 15 $, taxes incluses). Chaque unité est accompagnée de rabais hivernaux applicables en janvier et en février dans différents commerces, restaurants et attractions de la région. Enfin, certains commerces offrent aussi des rabais aux porteurs de l’Effigie.

    (ANDRÉ BOUCHARD)

VÉRONIQUE CLOUTIER ANIMERA LES 34ièmes PRIX GÉMEAUX

Radio-Canada et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision sont fiers d’annoncer aujourd’hui que Véronique Cloutier animera les 34es Prix Gémeaux qui seront diffusés en direct sur ICI TÉLÉ le 15 septembre 2019.
Véronique Cloutier a présidé à la grande fête de la télévision de 2008 à 2011 et coanimé les 30ièmes Prix Gémeaux en 2015. C’est donc pour une sixième fois qu’elle mettra sa verve et son talent pour célébrer les productions, artistes et artisans qui auront contribué à l’excellence de notre télé en 2018-2019.
                                          (André Bouchard)

Nathalie Bondil reçoit le prestigieux prix Peter Herrndorf

La directrice générale et conservatrice en chef du MBAM
honorée pour son engagement dans l’art


Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, et Dr. James D. Fleck, C.C., président d’Affaires / Arts. Photo : Avec la permission d’Affaires / Arts.

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) est heureux de souligner les honneurs rendus à sa directrice générale et conservatrice en chef Nathalie Bondil lors du gala annuel de l’organisation Affaires / Arts. Mme Bondil est la première dirigeante d’une organisation culturelle québécoise à recevoir le prestigieux prix Peter Herrndorf. Ce prix récompense chaque année un chef de file canadien qui s’est distingué dans le domaine des arts et des affaires, en développant des partenariats avec des artistes, des médias, des chefs d’entreprise et des responsables du secteur public.

Nathalie Bondil déclare : « Première francophone à recevoir ce prix, ici à Toronto, je rappelle combien les deux langues canadiennes sont un atout exceptionnel pour comprendre la complexité de notre démocratie quand certains politiciens attisent la division : Francophone ou Anglophone, nous parlons tous le même langage quand nous soutenons les mêmes valeurs : celle d’une culture partagée. Merci à Business for the Arts, Jim Fleck, à son équipe et au jury pour leur vision et leur action pancanadienne rassembleuseEt surtout, merci à nos excellentes équipes du MBAM sans qui rien ne serait possible. »

Le jury a choisi Nathalie Bondil car « sous sa direction, le MBAM a pu élever son niveau d’excellence et de notoriété, et [qu’] il est désormais un modèle pour les autres institutions artistiques canadiennes et mondiales ». Les précédents lauréats sont Piers Handling, président-directeur général du Festival international du film de Toronto, et Karen Kain C.C., directrice artistique du Ballet national du Canada. « Au cours des 40 dernières années, Affaires / Arts a démontré que des choses incroyables peuvent se produire lorsque les entreprises et les arts se rassemblent », affirme Nichole Anderson, présidente-directrice générale des Affaires / Arts. « Nous sommes ravis d’honorer et de célébrer les dirigeants qui ont rendu cela possible. »

Dans une vidéo hommage, Michael Audain, éminent philanthrope et ancien président du Musée des beaux-arts du Canada, déclare : « On dit que le directeur de musée idéal est un conservateur doté de compétences entrepreneuriales. Et c’est précisément ce qui définit Nathalie Bondil. Animée d’un esprit d’entreprise, elle est en plus une femme d’action. » Suzanne Fortier, rectrice de l’Université McGill, ajoute: « Elle est convaincue que la culture est au cœur de la communauté et en est même le cœur. La culture témoigne de notre grande histoire, de notre grande tradition, mais aussi de l’évolution de notre ville. » Au sujet de la mission du Musée,Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada, complète : « Elle expliquait le nouveau rôle du Musée dans la ville : tel un aimant, il attire des gens issus de quartiers différents, des gens aux intérêts différents, ainsi que des gens aux talents différents mais complémentaires. Par sa façon bien à elle de construire une histoire à partir de projets dans lesquels elle croit, Nathalie Bondil amène chacun à se sentir partie prenante de l’histoire. C’est très stimulant. » La gouverneure générale du Canada, Julie Payette, conclut : « [L’excellence], c’est précisément ce dont est empreint le leadership de Nathalie en art et culture. Elle a choisi la voie de l’excellence. ».

Nathalie Bondil est conservatrice en chef depuis 2000 et a été nommée à la direction générale du Musée en janvier 2007. Sous son impulsion, la politique de conception, de production et d’exportation d’expositions, particulièrement dynamique à l’international, s’est démarquée et le Musée a pris de l’expansion : il s’est doté de deux nouveaux pavillons, en 2011 et en 2016, et a augmenté considérablement les espaces consacrés à l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière. Ce dernier collabore avec 450 organismes tant des milieux scolaire et sociocommunautaire que du milieu de la santé, afin d’offrir un éventail de programmes touchant à l’éducation, à la culture et à l’art-thérapie auxquels participent chaque année 300 000 personnes (enfants, familles, adultes, aînés et personnes à besoins particuliers). Musée humaniste et socialement engagé, le MBAM fait figure de pionnier et d’acteur majeur dans les domaines de l’éducation et du mieux-être par les arts grâce à des programmes novateurs qui favorisent l’éducation, l’inclusion, l’accessibilité et le mieux-être. Avec 1,3 million de visiteurs en 2017, il se classe au 2e rang des musées d’art les plus fréquentés au Canada, au 8e rang en Amérique du Nord, et au 49e rang dans le monde.

Biographie
Canadienne et française, historienne de l’art, diplômée de l’École du Louvre et de l’Institut national du patrimoine, de Paris, Nathalie Bondil est nommée en 2007 directrice du MBAM, dont elle était la conservatrice en chef.

Depuis, sous l’impulsion de Madame Bondil, le Musée connaît une croissance remarquable comme en témoignent l’ajout de deux pavillons en 5 ans et une fréquentation (grand public, abonnés, visiteurs des milieux éducatif et sociocommunautaire) qui bat des records au Canada. Commissaire de nombreuses expositions, il se distingue par une politique de conception, de production et d’exportation particulièrement dynamique à l’international : 35 villes ont accueilli les grandes expositions du MBAM en 10 ans. Sa programmation pluridisciplinaire a invité la mode, le cinéma et la musique, tout comme elle a renforcé l’art contemporain et les cultures du monde.

En 2011, avec l’ajout d’un 4e pavillon Claire et Marc Bourgie pour l’art québécois et canadien, toutes les collections sont redéployées dans un « Musée réinventé », comprenant une salle de concert, un jardin de sculptures et, tout récemment, une salle de cinéma. Grâce à une donation majeure de maîtres anciens, le MBAM s’agrandit à nouveau fin 2016, et un 5e pavillon est ouvert, consacré à l’art international et à l’éducation : le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein. Nathalie Bondil travaille pour 2019 à l’implantation d’un espace consacré aux cultures du monde et au vivre-ensemble : l’aile Stéphan Crétier et Stéphany Maillery.

Nathalie Bondil a mis sur pied l’Atelier international d’Éducation et d’Art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand de ce type en Amérique, puisque ses équipes travaillent aujourd’hui avec 450 partenaires. Elle a lancé de nombreux programmes en art-thérapie et un projet-pilote en santé, éducation et action sociale,  auquel sont associés le Comité Éducation, le Comité Art et Santé, la prescription muséale et ÉducArt. Par sa vision innovante d’un musée humaniste fortement engagé dans son temps, elle fait du MBAM un vecteur de progrès social où l’art fait du bien.

Docteure honoris causa de l’Université McGill et de l’Université de Montréal, Nathalie Bondil est membre de l’Ordre du Canada et chevalière de l’Ordre national du Québec. Elle a reçu le prix Camille-Laurin de l’Office québécois de la langue française, la médaille de l’Assemblée nationale du Québec, la médaille Jacques Cartier et le prix Samuel de Champlain de l’Institut France-Canada ainsi que les insignes de chevalier puis d’officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française. (Collaboration: MBAM Communications)

(ANDRÉ BOUCHARD)

NOËL, pour célébrer le Temps des fêtes

noelAnnonce2015Pour deux représentations seulement, les samedi et dimanche 15 et 16 décembre à 14 h, le spectacle équestre féerique et plein de couleurs Noël prend l’affiche à la ferme Beauvalon. Le public est invité à vivre la fête en compagnie des élèves des sports équestres de l’Académie des Estacades de TroisRivières, l’École primaire de l’Académie sportive, la famille Innocenti ainsi que leurs fidèles compagnons.
Dans cette production, conçue spécialement pour Noël, les spectateurs pourront
découvrir de tous nouveaux numéros qui n’ont jamais été présentés. « Nous célébrons la magie de Noël avec les lutins, la mère Noël et le grand patriarche en personne, eh oui, le Père Noël sera de la fête » raconte Franck Innocenti, directeur artistique.
Cette année, c’est un spectacle équestre intime, guidé par la fête et l’émotion de
Noël. Les deux représentations auront lieu au Théâtre équestre situé au 10 051, chemin Sainte-Marguerite à Trois-Rivières. La salle sera tempérée, il est toutefois préférable de prévoir des vêtements chauds. Sans interruption, les spectateurs verront à l’œuvre 23 artistes, 12 chevaux et 10 poneys qui les éblouiront pendant plus de 60 minutes. « Je suis  impressionné et ravi de la qualité des artistes qui partagent la scène avec nous. Ces jeunes ont la passion, l’amour et le respect des chevaux » ajoute M. Innocenti.
Noël s’adresse à la famille et les billets sont au coût minime de 20 $. Des
forfaits familiaux sont offerts à 70 $ pour 4 billets, taxes et frais de service en sus.
Les enfants de trois ans et moins sont admis gratuitement. Les enfants déguisés recevront un cadeau-surprise.
Des tours de poney sont offerts au coût de 2 $ avant ou après le spectacle pour
les enfants de moins de 9 ans. D’année en année, le spectacle créé pour Noël
entraîne les familles dans la magie de Noël.
Les billets sont en vente au Théâtre équestre Innocenti avant la représentation, sur le site http://www.ecoledartequestre.ca ou sur réservation par courriel : info@productions-i.ca. Les revenus du spectacle participeront à la campagne de financement du voyage d’études des élèves de l’Académie les Estacades et l’école primaire l’Académie sportive.
L’École d’art équestre
Créée en 2010 par Franck et Magali Innocenti à la ferme équestre Beauvallon à TroisRivières, l’École d’art équestre offre à tous, petits et grands, la chance de découvrir l’univers du cheval. Les élèves développent leur compétence avec les chevaux tout en cultivant un véritable sens artistique et créatif dans une ambiance familiale et conviviale.
En partenariat avec l’Académie des Estacades de Trois-Rivières et l’École primaire
l’Académie sportive, l’École d’art équestre offre le programme Concentration Sport
équestre reconnu par le ministère de l’Éducation, Enseignement supérieur et Recherche. (Coll: Danielle Cantin)

(ANDRÉ BOUCHARD)

LE CINQUIÈME OPUS DE LA SÉRIE HOMMAGE DU CIRQUE DU SOLEIL CÉLÉBRERA

L’ŒUVRE DES COWBOYS FRINGANTS 
CIRQUE DU SOLEIL COWBOYS FRINGANTS

Cet hommage sera présenté exclusivement à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières à partir du 17 juillet 2019

Toute l’équipe de la Corporation des Événements de Trois-Rivières est heureuse d’annoncer officiellement la présentation, durant la saison estivale 2019, du cinquième opus de la Série hommage du Cirque du Soleil. Ce spectacle créé et produit par 45 DEGREES, la division des événements et des projets spéciaux du Cirque du Soleil, rendra hommage aux Cowboys Fringants, la célèbre formation québécoise, encensée par la critique et adorée par le public, qui fait vibrer la francophonie depuis deux décennies.

« Année après année, à travers notre Série hommage, nous avons créé un rendez-vous estival rassembleur et exclusif à Trois-Rivières. Pour la cinquième édition, nous avons à cœur de continuer à surprendre le public avec un spectacle inspirant et audacieux, repoussant toujours plus loin notre créativité. L’œuvre des Cowboys Fringants, fédératrice et authentique, s’y prête à merveille. », explique Yasmine Khalil, Chef de la Direction, Production Exécutive et Présidente de 45 DEGREES.

En effet, les Cowboys Fringants, c’est une discographie riche de 15 albums et une rare longévité de plus de 20 ans. Ils font salle comble à chacune de leur tournée, sillonnant le Québec et l’Europe francophone. Leur voix engagée résonne auprès d’un public fidèle et chaque fois plus nombreux. Ils sont le symbole du Québec d’aujourd’hui, ancrés dans leurs racines, généreux et festifs, au carrefour de divers courants, et loin des modes.

Fidèle lui-aussi à son équipe créative, Daniel Fortin, Vice-Président Création pour le Groupe Cirque du Soleil, fera de nouveau confiance à Jean-Guy Legault pour la mise en scène et Jean-Phi Goncalves pour la direction musicale et arrangements.

« Nous sommes ravis et honorés d’être les prochains artistes hommagés par le Cirque du Soleil, après des grands noms de la scène musicale québécoise comme Beau Dommage, Robert Charlebois, Luc Plamondon et Les Colocs. On a hâte de découvrir ce nouveau spectacle de la Série hommage et on vous donne rendez-vous l’été prochain à Trois-Rivières! » témoigne Jean-François Pauzé, co-fondateur des Cowboys Fringants.

« Depuis maintenant cinq ans, les spectacles de la Série hommage du Cirque du Soleil sont la fondation de la programmation estivale de l’Amphithéâtre Cogeco. Il s’agit d’un rendez-vous, une tradition bien ancrée dans le cœur des Québécois. Les Cowboys Fringants ont eu et ont encore un fort impact sur le paysage musical québécois. Nous sommes confiants, pour ce cinquième volet, d’aller charmer une clientèle nouvelle, amatrice de musique québécoise, tout en conservant notre clientèle fidèle de la Série hommage. Il était important pour notre équipe de continuer à se renouveler grâce à cette série phare. », témoigne M. Roger Picard, président de la Corporation des Événements.

Crédits
Créé et produit par 45 DEGREES, la division des événements et des projets spéciaux du Cirque du Soleil,
Sous la production exécutive de Yasmine Khalil et la direction créative de Daniel Fortin

Équipe de création :

  • Jean-Guy Legault – Metteur en scène
  • Jean-Phi Goncalves – Directeur musical et arrangements
  • Emilie Therrien – Conceptrice de la performance acrobatique et chorégraphe acrobatique
  • Yves St-Pierre – Assistant metteur en scène
  • Simon Guilbault – Scénographe
  • Alain Jenkins – Concepteur des accessoires
  • Florence Cornet – Conceptrice des maquillages
  • Eric Champoux – Concepteur éclairage
  • Sébastien Dionne – Concepteur costumes

Billets
Le spectacle Série hommage – Les Cowboys Fringants, imaginé par le Cirque du Soleil sera présenté à l’Amphithéâtre Cogeco à compter du 17 juillet 2019. Les billets, disponibles à partir de 49 $ (taxes en sus), seront en vente à partir du vendredi 30 novembre prochain dès 11h au www.amphitheatrecogeco.com et à la billetterie de la salle J.-Antonio-Thompson au 819 380-9797 ou au 1-866-416 9797.

Amphithéâtre Cogeco
Situé au confluent de la rivière St-Maurice et du fleuve St-Laurent, l’Amphithéâtre est un lieu de diffusion de spectacles exceptionnels ayant été inauguré à l’été 2015. Comptant 3 500 sièges couverts et pouvant accueillir 5 500 personnes supplémentaires sur son esplanade gazonnée, ce nouvel équipement culturel accueille une programmation variée et multidisciplinaire de mai à septembre dans un environnement unique.

45 DEGREES
L’équipe de 45 DEGREES crée du contenu pour des projets spéciaux et des évènements exclusifs à travers le monde. Au cœur de tous ses évènements se retrouve l’excellence et le savoir-faire créatif du Cirque du Soleil. C’est cette unicité qu’ils apportent à leurs prestigieux clients afin de leur permettre non seulement d’atteindre leurs objectifs, mais aussi de laisser une impression marquante sur leurs spectateurs. 45 DEGREES est une division du Groupe Cirque du Soleil avec plus de 18 ans de création de projets spéciaux et événements sous le nom Événements Cirque du Soleil. Pour plus d’information sur 45 DEGREES, visitez www.45degrees.com.

Pour plus d’information sur le Cirque du Soleil, visitez cirquedusoleil.com

(ANDRÉ BOUCHARD)

Champagne, Charlotte & Crinoline : Noël victorien chez les Cartier

noel-victorien-fr

En décembre, venez découvrir les tendances de Noël à la mode en 1867!

Cette année encore, le lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier revêtira des airs de fête durant les fins de semaines du mois de décembre et la semaine entre Noël et le 30 décembre pour nous faire découvrir les tendances en vogue d’un vrai Noël victorien d’époque. Un voyage dans le temps féérique dans le Vieux-Montréal pour nous plonger dans les traditions des Fêtes d’ici.

Le temps d’une sortie entre amis, d’une balade en amoureux ou simplement pour ralentir en cette période effrénée de décembre, venez visiter cette maison dans son décor enchanteur. Champagne, Charlotte & Crinoline est l’occasion parfaite d’apprendre, même de vivre les traditions de l’époque.

Plusieurs activités pour découvrir les tendances de l’époque

Au fil de votre visite, découvrez l’histoire et l’origine insoupçonnées de certaines coutumes qu’on pratique encore chez soi. Des guides vêtus en costumes d’époque vous accompagneront pour raconter les préparatifs de Noël chez les bourgeois montréalais de 1867. Ils vous en apprendront davantage sur les décorations, les repas et les mœurs de l’époque. Découvrez même pourquoi nous nous offrons des cadeaux aux Fêtes ! De plus, prêtez-vous au jeu en vous revêtant d’accessoires de l’époque victorienne et en dégustant un champagne sucré typique du 19ième siècle.

Une pause bien méritée de la frénésie du temps des fêtes

Avec les préparatifs des Fêtes, l’achat des cadeaux et la fermeture des dossiers au bureau, Noël chez les Cartier vous offre le moment de répit idéal pour se ressourcer autour du feu, une boisson chaude à la main. Goûtez le wassail ou le thé Noël Victorien infusé tout spécialement pour ce moment historique.

L’atelier de confection de cartes de souhaits d’antan vous permettra de faire vivre l’époque victorienne à vos proches ou encore aux personnes vivant dans la solitude. Les cartes recueillies seront remises, pour une deuxième année, à l’organisme Les Petits Frères.  

 

MaisonCartier-2516

(Photo: Parcs Canada)

Rêver un pays

Cette nouvelle exposition participative du lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier vous propose de rêver votre pays (et votre Noël) idéal. Les visiteurs sont invités à devenir des acteurs de changement dans la société, et à partager leur vision personnelle d’un pays de rêve, ainsi que leurs souhaits de fin d’année. 

À savoir

  • Le lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier est ouvert pour le Noël victorien, les samedis et dimanches de décembre de 10h à 17h et du 26 au 30 décembre, tous les jours, de 10h à 17h.
  • Visites de groupe sur réservation du 19 novembre au 24 décembre, de 10h à 17h en semaine et de 9h30 à 12h les samedis et dimanches. Information et réservation au (514) 283-2282.
  • La dégustation de champagne sucré se fait tous les jours à 16h.

Liens utiles

(ANDRÉ BOUCHARD)

Alaska, terre de tous les possibles

Avec Claire Roberge et Guy Lavoie
ALASKA

Jusqu’au 8 décembre 2018, Les Grands Explorateurs vous invitent à monter à bord du voilier Balthazar et à arpenter la Grande terre Alaska, en compagnie des audacieux Claire Roberge et Guy Lavoie.
Alaska signifie « Grande terre » en langage aléoute. Elle fut habitée par les Aléoutes, les Inuits et les Amérindiens depuis des millénaires. Mais aujourd’hui, qui habite le plus vaste état des États-Unis d’Amérique? Qui sont ces gens qui ont vu cette terre comme le Nouveau Monde et quels sont leurs rêves?
Embarquez avec Claire et Guy à bord de leur voilier Balthazar pour découvrir, le littoral pacifique de l’Alaska. Bourlinguez entre les îles Aléoutiennes et ses pêcheurs de saumons et dépistez l’ours Kodiak sur l’île du même nom. Naviguez ensuite dans les eaux calmes des fjords du Prince-William Sound et imprégnez-vous d’une nature sauvage aux abords de majestueux glaciers plongeants dans la mer. Puis, embouquez le passage intérieur de Juneau à Ketchikan en passant par Sitka et découvrez l’histoire russe de l’Alaska, les cultures autochtones: Tlingit, Haïda et Tshimshians.
Sur les routes, depuis le mont Denali jusqu’au bout de la péninsule de Kenaï, en passant par la ville d’Anchorage, Claire et Guy vous font aussi explorer l’Alaska autrement qu’avec leurs yeux de marins. Que ce soit en train, en traversier, en auto ou en véhicule motorisé, embarquez pour découvrir un Alaska qui saura vous émerveiller et vous faire rêver!
LES CONFÉRENCIERS
Claire Roberge et Guy Lavoie sont des navigateurs aguerris. Ils ont à leur actif plusieurs traversées d’océans et plus de 80 000 km de voyage sur l’eau ! La valeur des rêves et le regard vers l’avenir sont des leitmotivs qui les poussent sans cesse vers de nouveaux horizons ! Après la construction de leur voilier, ils ont entrepris un grand périple de cinq ans autour du monde, en famille, qui leur a fait découvrir 34 pays et trois océans, puis ils ont effectué le périlleux passage du Nord-Ouest. Ils reviennent, cette fois-ci,  pour vous faire découvrir cette vaste région nordique, riche et accueillante qu’est l’Alaska. (Site: lesgrandsexplorateurs.com)

Trois-Rivières, Salle J.-Antonio-Thompson – 8 décembre 2018 (819-380-9797)

Renseignement et réservation : 514 521-1002 – 1 800 558-1002
                                                       (ANDRÉ BOUCHARD)

LE ROUGE ET OR REMPORTE LA 10E COUPE VANIER DE SON HISTOIRE


FOOTBALL UNIVERSITAIRE

LE ROUGE ET OR REMPORTE LA 10E COUPE VANIER DE SON HISTOIRE

Université Laval, 24 novembre 2018– Le Rouge et Or de l’Université Laval a battu les Mustangs de l’Université Western 34-20 devant 12 380 spectateurs samedi après-midi au Stade TELUS-Université Laval, pour remporter la 54e édition de la Coupe Vanier présentée par Promutuel Assurance.

Il s’agit de la quatrième saison parfaite du Rouge et Or (12-0), après celles de 2008, 2010 et 2013. Laval empêche aussi Western de briser sa propre séquence record de victoire consécutive qui est de 25, réalisée de 2012 à 2014. Les Mustangs voient le compteur s’arrêter à 23.

C’est le quart-arrière des gagnants, Hugo Richard, qui a remporté le trophée commémoratif Ted-Morris, remis au joueur par excellence de la rencontre. Il a complété 23 de ses 31 passes, dont deux pour des touchés, en plus de marquer lui-même un majeur. En tout, le pivot lavallois a amassé 348 verges par la passe et 60 verges par la course. « Je suis vraiment content. C’est comme ça que je voulais finir, on a eu l’opportunité de le faire. L’exécution a été exceptionnelle par tout le monde. Compte tenu de l’enjeu, je crois que c’est mon meilleur match en carrière ».

Le secondeur Adam Auclair a reçu le prix Bruce-Coulter, remis au joueur défensif par excellence. Il a réalisé deux jeux importants dès le début de la deuxième demie, qui ont mené à 10 points : un plaqué pour perte de terrain et une interception. D’ailleurs, l’entraîneur-chef de Western, Greg Marshall, soutient que ces jeux ont changé l’allure de la rencontre. « Je lève mon chapeau au Rouge et Or, c’est une belle équipe. Nous avions confiance de prendre le contrôle du match en deuxième demie, mais leur défensive a réussi deux gros jeux dès le départ, dont une interception, ce qui nous a fait mal ». 

Auclair lui, préférait rendre hommage à ses coéquipiers de l’unité défensive. « On a beaucoup parlé de l’attaque des Mustangs, mais on peut aussi parler de la défensive du Rouge et Or. On avait des joueurs incroyables : Mathieu Betts, Vincent Desjardins et Clément Lebreux qui était de retour. La clé aujourd’hui était d’arrêter le jeu au sol. On s’était préparé en conséquence, on a mis plus de poids dans la boite et on a vraiment bien fait ça. » 

L’entraîneur-chef du Rouge et Or, Glen Constantin, savait que son équipe n’allait pas répéter les erreurs de l’édition 2017 de la Coupe Vanier.  « La défaite de l’an dernier a été une leçon d’humilité et nous avons beaucoup appris. Nous avons été excellents dans les trois phases de jeu. Je suis très heureux pour Hugo Richard, qui termine sa carrière en champion ». 

Laval démarre en trombe

Le Rouge et Or explose littéralement des blocs de départ en marquant un touché après seulement 1:01 de jeu. Hugo Richard lance deux passes, une de 45 verges à Jonathan Breton-Robert et l’autre de 46 verges Vincent Forbes-Mombleau :c’est déjà 7-0 Laval. La défensive ne veut pas être en reste : Maxym Lavallée intercepte la deuxième passe de la journée de Chris Merchant. Ce revirement mène à un botté de placement de 23 verges de David Côté : 10-0 Rouge et Or avec 6:10 à faire au premier quart. Les deux défensives ferment la porte par la suite et le premier quart se termine sur ce pointage.

Les Mustangs inscrivent leurs premiers points dès le début du deuxième quart. Cedric Joseph marque un touché sur une course d’une verge et l’écart est réduit à trois points après 1:40. Mais Laval réplique dès sa possession suivante. Après avoir tenté avec succès une course sur un troisième jeu et une verge à parcourir en milieu de terrain, Hugo Richard rejoint Benoît Gagnon-Brousseau dans la zone des buts et le Rouge et Or augmente son avance à 17-7. Western réplique avec une séquence similaire. Les champions de l’Ontario réussissent eux aussi un troisième essai et une verge. Un peu plus tard, un placement de 36 verges porte le score à 17-10 avec 2 :45 à faire à la demie. Les Mustangs enregistrent un autre placement sur le dernier jeu du deuxième quart et les deux équipes retraitent au vestiaire avec un pointage de 17-13 en faveur du Rouge et Or.  

La défensive de l’Université Laval prend le contrôle de la rencontre

La défensive est indirectement responsable des premiers points du Rouge et Or au troisième quart. Western profite de la première séquence de la demie, mais elle est de courte durée. Un plaqué pour perte de terrain d’Adam Auclair force les Mustangs à dégager de très loin dans leur territoire. Laval reprend le ballon dans la zone ennemie et c’est Hugo Richard qui marque lui-même le touché après 4:14 de jeu : 24-13 Rouge et Or. Adam Auclair réalise un autre gros jeu en interceptant une passe de Chris Merchant, qu’il ramène sur 38 verges à la porte des buts.  Il s’ensuit un botté de placement de neuf verges de David Côté et l’écart s’accroît à 27-13. Vers la fin du quart, les Mustangs ratent un botté de placement et Laval mène par 14 points avec un quart à jouer.

L’unité défensive du Rouge et Or a fermé la porte au quatrième quart et Alexis Côté met le match hors de portée de Western avec une course de 7 verges jusque dans la zone des buts avec 5:35 à faire à la partie. Laval peut célébrer la conquête de la Coupe Vanier pour la dixième fois de son histoire. (Coll: Mathieu Tanguay)

(Photo: Mathieu Bélanger)
(André Bouchard)