RETOUR EN FORCE RÉUSSI DU FAMEUX BAL VIENNOIS DE MONTRÉAL!

Eh bien, LA SOCIÉTÉ AUTRICHIENNE de MONTRÉAL vient de gagner son pari, en reprenant de plus belle sa traditionnelle célébration de son fameux Bal Viennois de Montréal à l’Hôtel Windsor.

Encore une fois et pour le plaisir des nombreux participants avec élégance, la musique, la danse et la fin cuisine y ont fait bonne ménage dans les circonstances, tout en gardant sa vocation et sa splendeur du Bal Viennois, soit un événement bénéfice important bien sûr!

C’est ainsi, au cours de cette autre soirée merveilleuse et mémorable, les 320 invités ont pu assister à une belle prestation d’opéra, de ballet, de valse, un casino, des prix de présence, un encan silencieux.

Sans oublier  le jardin typique viennois appelé l‘HEURIGEN en Autriche qui ont ravi les amateurs du genre à cette soirée inoubliable!

Évidemment, encore une fois, le clou de la soirée jusqu’à un certain point, fut sans doute lors de cette soirée magique, la valse des débutantes qui ne laisse personne indifférent lors de ce baptême de l’air, si l’on peut dire. En effet, en compagnie de leur cavalier, les débutantes y sont allées d’une présentation protocolaire devant les dignitaires invités de circonstance.

DIGNITAIRES ET INVITÉS

Incidemment, dans le cadre de ce BAL VIENNOIS  qui se déroulait le 19 novembre dans les  salles de Bal du même hôtel, sous le haut patronage de l’Ambassadrice d’Autriche Madame Sylvia Meier-Kajic ainsi que du Conseiller municipal Omar Al Rawi qui représentait d’ailleurs la cité viennoise et les dignitaires autrichiens et québécois.

L’invité d’honneur de cette année, était nul autre que l’Honorable Russell Brown, Juge de la Cour Suprême du Canada.

À PROPOS DES DÉBUTANTES

Évidemment, sous la direction de Birgit Klema Erdan, les débutantes suite à une réception musicale de violons, les invités ont eu le plaisir d’assister au spectacle de danse des dix-huit débutantes accompagnées de leur cavalier et les diadèmes parvenus spécialement de Vienne, tout en faisant leur révérence protocolaire aux dignitaires présents. Pour leur  part, les jeunes gens portaient l’habit traditionnel avec cravate blanche.

Puis, arrivés à leurs tables, et avant le grand dîner, les invités ont pu écouter les hymnes nationaux suivis des airs d’opéra présentés par des chanteurs d’Opéra McGill.

Par la suite, ce fut la représentation de ballet chorégraphié par la danseuse professionnelle Sandra Muhlbauer et présentée par les étudiants de son école de danse Tutu Deluxe et l’Académie de ballet Mont Royal. De son côté, l’ensemble musical SophistOccasion a interprété des airs traditionnels et aussi modernes pour le plaisir, alors que la danse s’est poursuivie  jusqu’à 2h30 du matin.

PRIX ET TIRAGE

Quant au grand prix de la soirée qui fut tiré à minuit, il s’agissait  cette année d’un superbe bracelet en diamant créé par les joailliers Kaufmann de Suisse.

Sans oublier également de nombreux prix de qualité ayant fait partie d’une vente aux enchères silencieuse, alors que les invités pouvaient aussi tenter leur chance au Casino amusant.

Enfin, pour conclure de minuit heures à 3 heures, il ne fallait pas oublier aussi la visite au jardin de vin viennois, le Heuriger musical, alors qu’il était possible de goûter à la une soupe typique autrichienne au goulasch et aux saucisses traditionnelles, ainsi que bière et vins naturellement et ce, dans une ambiance de musique et chansons viennoises.

DANSER POUR LES AUTRES

Comme c’est la tradition depuis des années, le Bal est un événement bénéfice au profit de différents organismes voués à la jeunesse. C’est pourquoi, comme les bals précédents, toutes les recettes de la soirée seront versées à des initiatives pour les jeunes, cette année au projet LOVE – Vivre sans Violence, avec siège à Montréal, dont la mission est de mettre sur pied des programmes viables pour les jeunes afin de promouvoir aussi bien leur santé mentale et émotionnelle, que sociale.

Pour sa part,  l’École de musique Schulich de l’Université McGill demeure aussi un important bénéficiaire pour la création de bourses d’études en musique en Autriche.

Il est intéressant de savoir que La Société Autrichienne de Montréal, fondée en 1958, est un organisme à but non lucratif dont l’événement de bienfaisance principal est le Bal Viennois qui se déroule habituellement au mois de novembre.

Me Monica Schirdewahn de Lette & Associés en étant la présidente actuelle de la Société. Le Comité du Bal étant composé d’une équipe de bénévoles enthousiastes de nationalités différentes poursuivant avec une passion commune depuis maintenant 60 ans: «La Tradition du Bal viennois», dirigée cette année par la Présidente du Bal, Aviva Vetter.

En somme, même après deux années d’arrêt, à cause de la pandémie, à n’en pas douter, le  Bal Viennois  61ième édition est certes revenu en force l’événement mondain, culturel et touristique et humanitaire par excellence qu’il était auparavant. Il va sans dire que c’est tout à l’honneur de La  Société Autrichienne de Montréal qui n’a rien ménagé pour en faire un succès sans équivoque. Tout semble donc bien aligné pour le prochain BAL VIENNOIS  62ième édition, tout en poursuivant  cette tradition viennoise inoubliable!

(Photos-Texte: André Bouchard: alp@sympatico.ca)

Un commentaire sur « RETOUR EN FORCE RÉUSSI DU FAMEUX BAL VIENNOIS DE MONTRÉAL! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s