LE FILM EIFFEL À L’AFFICHE

Une des belles productions à visionner par les temps qui courent pour les cinéphiles, est certesle film: EIFFEL.

En effet, celui-ci évoluant dans beau parallèle entre le réalisme d’une création technologique et un romantisme relativement attachant pour les besoins à la fois artistique et de suspense.

SYNOPSIS
D’ailleurs, voici le synopsis:

Venant tout juste de terminer sa collaboration sur la Statue de la Liberté, Gustave Eiffel
est au sommet de sa carrière. Le gouvernement français veut qu’il crée quelque chose de
spectaculaire pour l’Exposition Universelle de 1889 à Paris, mais Gustave Eiffel ne s’intéresse qu’au projet de métropolitain. Tout bascule lorsqu’il recroise son amour de jeunesse. Leur relation interdite l’inspire à changer l’horizon de Paris pour toujours.
Vous ne verrez plus jamais la Tour Eiffel comme avant !
EIFFEL
DE LA RÉALITÉ À LA FICTION
Bien que ce film ne soit pas un « biopic » et encore moins un documentaire, l’équipe du film s’est attachée à rester dans une réalité historique la plus juste possible et la plus factuelle.
Des centaines de documents ont été étudiés, des historiens ont été consultés afin d’avoir une base réaliste des évènements entourant la vie de Gustave Eiffel.
Ce que nous savons d’après les documents de l’époque :
•Gustave Eiffel a bien vécu une grande histoire d’amour passionnée avec Adrienne Bourgès quand il construisait «La Passerelle St-Jean» à Bordeaux. Il avait alors 28 ans et elle 18 au moment de leur rencontre.
•Alors qu’un mariage était annoncé, il fut annulé sur décision des parents d’Adrienne.
•Alors qu’il prépare l’Exposition Universelle de 1889, Gustave refuse le projet de tour
métallique proposée par ses ingénieurs. Malgré leur insistance, il ne veut pas en entendre
parler.
•Néanmoins, il finira par changer d’avis sans explication et se lancer dans le projet fou
d’une tour de 300m en plein Paris, quitte à hypothéquer tous ses biens pour mener le projet jusqu’au bout.
Le présupposé du film est donc que les destins de Gustave et d’Adrienne se sont à nouveau croisés à ce moment-là. Est-ce vrai ? Est-ce de la fiction ?
Comme nous savions que Gustave et Adrienne s’étaient revus puisque le fils de Gustave,
Edouard Eiffel, épousera la nièce d’Adrienne, Marie-Louise Bourgès, il était facile d’imaginer que leurs retrouvailles aient pu avoir lieu en 1886…
Nous n’avons aucun moyen de le savoir mais cela reste pour nous la seule interprétation
possible de ce changement abrupt de la part d’Eiffel.

Réactions des descendants
« Ce film est pour nous, descendants de Gustave Eiffel, un très bel hommage rendu à notre aïeul. Martin Bourboulon et ses équipes nous présentent un homme profondément humain, retranscrivant avec intelligence le formidable entrepreneur qu’il était, sa proximité avec ses équipes, son audace. C’est cette force de caractère, faite de détermination et sensibilité, qui a permis à Gustave Eiffel de relever l’incroyable défi de la construction de la Tour de 300 mètres, cette Tour qui fascine toujours autant aujourd’hui qu’en 1889. »
En conclusionAprès avoir visionnée ce film, nous pouvons affirnmer qiu’il est très captivant, car le spectateur est très bien situé dans le contexte de l’époque et que les deux snéarios si l’on peut dire, sont très bien agencés dans les circonstances.

Certes un film à visionner présentement dans tous les cinémas de distribution des FILMS SÉVILLE. Il ne serait pas suprenant qu’il remporte un grand sccès au BOX-Office au grand bonheur autant des comédiens que la production!

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

(Photos: Films SÉVILLE)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s