Salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan


Une formule hybride réussie

Shawinigan, le jeudi 7 octobre 2021 – Le comité organisateur de la 8e édition du Salon
de l’emploi et de la formation de Shawinigan peut dire : Mission accompli ! C’est que durant les deux derniers jours, des centaines de chercheurs d’emploi et d’entreprises ont été mis en contact de façon virtuelle ou en présence, pour combler des postes. Le 5 octobre quelque 862 emplois étaient (et sont encore) disponibles sur la plateforme
travaillerashawi.ca et pas moins de 837 candidats sont inscrits. La zone clavardage a
généré plus de 450 bulles de conversation !
Pour ce qui est de la journée du 6 octobre, qui s’est déroulée en présence au Centre
d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins Shawinigan dans les espaces du Digihub
Shawinigan, 57 exposants étaient présents et un peu moins de 200 personnes ont
franchi les portes du Salon entre 13 h 30 et 18 h.
« Même s’il y a eu moins de gens que les éditions précédentes, on est vraiment content »,
explique la coordonnatrice de l’événement et conseillère en attractivité de talents pour le
Service de développement économique de la Ville, Hélène Simard. « Les exposants nous
disent qu’ils ont rencontré des gens motivés, compétents et prêt à travailler. Plusieurs en
ont aussi profité pour reprendre un réseautage mis sur pause depuis près de deux ans !
Notre rôle est d’être présents pour nos entreprises et de les épauler. Aujourd’hui, on sent
que l’événement a répondu aux attentes des exposants et des chercheurs d’emploi. Notre
but est atteint ! »

-« On est vraiment content de notre journée. On a rencontré des gens intéressants et on a eu de bonnes discussions. Ça nous permet de voir ce que les gens cherchent et d’adapter notre offre à leurs besoins ». Patrick Beauchemin, représentant d’interconnexion LD.
« Ça été un Salon très tranquille. J’ai quand même réussi à embaucher trois personnes
aujourd’hui ce qui est supérieur à ce qu’on a habituellement. Nous avons rencontré des
personnes de qualité. Jusqu’à maintenant, c’est notre meilleure édition pour la qualité des
candidatures reçues. » Sophie Monfette, directrice des Ressources humaines chez HDI
Technologies.
« Ça été une bonne journée pour nous. On a recueilli une dizaine de candidatures. Il y a eu plusieurs retraités et je trouve ça vraiment intéressant. Ce sont des gens qui ont de
l’expérience et qui peuvent être disponibles pour des besoins ponctuels. On est aussi très
content d’avoir vu d’autres exposants. Ça fait du bien de sortir. » Mélanie Champagne,
technicienne en administration pour le Centre de services scolaire de l’Énergie.
« On est bien contents de notre journée et de l’endroit choisi pour tenir le Salon. Les gens
rencontrés étaient motivés, ils ont posé de bonnes questions et on a trouvé de bons
candidats. Je visais revenir avec 2-3 bonnes candidatures et j’en ai eu plus. On souhaite
qu’il y aura une autre édition l’année prochaine. » Sébastien Veillette, superviseur
production chez Kongsberg Automotive.
« Il y a eu moins de monde cette année, mais les participants étaient intéressants et
dynamiques. On a recueilli plus d’une dizaine de candidatures. Ç’a été une bonne journée
pour nous. » Nancy Mongrain, CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.
Particularités
Cette année, plusieurs retraités ont passé les portes du Salon pour rencontrer les
exposants et poser leur candidature. C’est une clientèle différente des autres éditions, mais qui a plu aux employeurs. Il y a également eu des candidats d’horizons variés : agronome, cybersécurité, secrétariat, informatique, ingénieur, loisirs, etc.
Beaucoup de gens cherchaient du temps partiel et plusieurs étaient là pour magasiner et
prendre des renseignements sur les emplois offerts. « Les chercheurs d’emploi sont très
différents de ce qu’ils étaient il y a 7 ou 8 ans. Ils ont des conditions et les employeurs en
tiennent de plus en plus compte », indique madame Simard.
Au-delà des candidatures et des emplois à pourvoir, de nombreux exposants étaient très
heureux de pouvoir se revoir et reprendre contact. Également, l’emplacement a beaucoup
plu.
« Somme toute, c’est une édition bien différente des autres années, mais tout aussi
pertinente ! », conclut madame Simard.3 –

À PROPOS DU SALON DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION DE SHAWINIGAN
Coordonné par le Service de développement économique de la Ville de Shawinigan, le
comité organisateur regroupe encore cette année plusieurs partenaires : la SADC
Shawinigan, le bureau de Services Québec de Shawinigan, la Chambre de commerce et
d’industrie de Shawinigan, Tourisme Shawinigan, le Carrefour jeunesse-emploi
Shawinigan, la Centre de services scolaire de l’Énergie/Service aux entreprises, le Centre
d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins Shawinigan, Digihub Shawinigan, le Service
d’accueil des nouveaux arrivants (SANA), le Cégep de Shawinigan, Stratégie Carrière, le
ministère de l’Immigration, Francisation et Intégration Québec (MIFI), le Centre de
recherche d’emploi de la Mauricie (CREM), et le Service externe de main-d’œuvre (SEMO).

(Publi-Reportage: Photos André Bouchard:albp@sympatico.ca)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s