FEMMES-REBELLES ET FEMMES-ORNEMENTS DE CAROLINE LÉTOURNEAU

This image has an empty alt attribute; its file name is dsc04498-2.jpg

C’est en présence de quelques invités et étudiants en arts qu’était inaugurée l’exposition de Caroline Létourneau artiste-peintre, à la Galerie R3, Université du Québec à Trois-Rivières.
DÉMARCHE
La recherche actuelle de Caroline Létourneau porte un regard transhistorique sur la figure
féminine. Son corpus se situe au carrefour de l’intime, du politique, de l’empathie et de la rébellion. Ces femmes, qu’elle désigne tour à tour comme femmes-rebelles et femmes-ornements, habitent un univers pictural fortement influencé par les pratiques féministes. Rebelles, car elles ont su se soulever contre des systèmes les oppressant; ornements, car réifiées par ces mêmes systèmes, elles couvent une rébellion. Ces archétypes représentés à travers des icônes historiques — Jeanne d’arc, Marylin Monroe, Artemisia Gentileschi — occupent le même espace imaginaire du tableau.

ARTISTE ENGAGÉE
Ce travail aborde l’émancipation de la figure féminine. Notamment, l’utilisation de la gestualité picturale forme un effacement de la chosification chez certains personnages. Acte militant pour l’a tiste, ces œuvres établissent des liens entre les différents modes d’oppressions de l’époque actuelle : de la domination du patriarcat aux crises climatiques et capitalistes. Par la superposition d’images et de discours conceptuels, elle met à l’épreuve ce que nous recevons comme des truismes, des vérités immuables, des situations permanentes. Elle transforme ce qui nous hante et nous invite à résister aux forces déshumanisantes qui travaillent la société. Ainsi, Caroline Létourneau crée des espaces de réparation historique pour la figure féminine. Par le fait même, elle tente de recomposer ces récits en les articulant avec des approches inspirées du féminisme intersectionnel, des écoféminismes, de l’éthique du care et de l’espoir actif.
En définitive, avec Femmes-rebelles et femmes-ornements, Caroline Létourneau conteste par des gestes poétiques les consensus de l’époque, combat les stéréotypes et insuffle l’urgence d’agir.

Caroline Létourneau vit et travaille à Montréal. Artiste multidisciplinaire, elle explore diffé-
rents médiums, dont la peinture, les arts textiles, le dessin et l’installation. Létourneau détient un baccalauréat de l’Université d’Ottawa (2011). Ses œuvres ont récemment été présentées à la Maison des arts et de la culture de Brompton (2021), à la galerie Jano Lapin à Montréal (2021) et au Musée des beaux-arts de Sherbrooke (2019). De plus, son travail a été sélectionné pour plusieurs expositions individuelles, dont au Centre d’art Jacques et Michel Auger à Victoriaville (2016) et à la Maison de la culture de Notre-Dame-
de-Grâce à Montréal (2015), ainsi que pour de nombreuses expositions collectives et événements, y compris à la Foire d’art contemporain de Saint-Lambert et lors de Nuit Blanche de Montréal. Les œuvres de Caroline Létourneau font partie de plusieurs collections privées et publiques.

Soulignons que cette exposition se tiendra jusqu’au 22 octobre prochain.

(Photos: André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s