Analekta est fière d’annoncer la parution de l’album Nouvelle musique juive, Vol. 2 –

1JloMu7w

Les Prix Azrieli de musique en collaboration avec la Fondation Azrieli. Les Prix Azrieli de musique ont été créés en 2014 par la Fondation Azrieli dans le but d’offrir des conditions favorables à la découverte, la création, l’interprétation et la célébration d’une nouvelle musique juive de haute qualité.

Nouvelle musique juive, Vol. 2 offre, en première mondiale, les enregistrements d’œuvres de la compositrice Kelly-Marie Murphy, lauréate de la Commande Azrieli 2018, et du compositeur Avner Dorman, lauréat du Prix Azrieli 2018. En plus de ces nouvelles œuvres, on trouve également Seven Tableaux from the Song of Songs composée en 1992 par Srul Irving Glick et arrangée pour soprano, piano et orchestra à cordes par François Vallières. Ces magnifiques œuvres sont interprétées par l’Orchestre classique de Montréal sous la direction de Boris Brott, les solistes Sharon Azrieli (soprano), Lara St. John (violon) et le duo Couloir, consistant d’Ariel Barnes (violoncelle) et Heidi Krutzen (harpe).

À propos des enregistrement en première mondiale :

En el escuro es todo uno (Dans le noir, tout est un)

Le titre de ce double concerto pour harpe, violoncelle et orchestre est inspiré d’un proverbe sépharade qui, selon Kelly-Marie Murphy, nous incite à comprendre que nous sommes tous égaux une fois retirés des carcans socio-économiques, nos similitudes étant plus nombreuses que nos différences. Chacun des quatre mouvements s’inspire de mélodies sépharades, plus particulièrement de mélodies en ladino, ce dialecte des Juifs de la péninsule ibérique. « J’ai choisi des mélodies traitant de la vie des femmes et de l’importance de la maternité, ce dernier concept pouvant être aussi littéral que la relation mère-enfant, ou figuré comme le serait Israël, mère de la foi juive » dit la compositrice.

Nigunim (Concerto pour violon nº2)

La troisième sonate pour violon d’Avner Dorman, Nigunim, a été interprétée pour la première fois à New York en 2011 par Gil et Orli Shaham, pour qui elle a été composée. En 2014, le compositeur a transcrit pour orchestre la partie de piano, avant de la réviser en long et en large en 2017 et d’en faire une version qui a remporté l’édition 2018 des Prix Azrieli de musique.

Avner Dorman décrit son inspiration pour l’œuvre : « Avant de composer Nigunim, j’avais décidé d’explorer une gamme de traditions musicales juives d’un peu partout dans le monde et de voir comment chacune se raccordait à des sources plus larges. À ma grande surprise, j’ai découvert des similitudes musicales entre les chants juifs d’Afrique du Nord, les chants de mariage juifs d’Asie centrale, la musique klezmer et les prières ashkénazes. Je n’ai employé aucune mélodie juive existante dans Nigunim, mais les principaux modes et les phrasés mélodiques de la composition empruntent à ces éléments communs. »

                 (Photo: Analekta)

À propos de Kelly-Marie Murphy

La musique de Kelly-Marie Murphy est « époustouflante » (Kitchener-Waterloo Record), « imaginative et expressive » (National Post), « un déluge palpitant pour les sens » (Globe and Mail) et « du Bartók sur stéroïdes » (Birmingham News). La compositrice est bien connue au Canada, où elle a écrit plusieurs œuvres mémorables pour certains des meilleurs ensembles et solistes du pays, dont les orchestres symphoniques de Toronto, de Winnipeg et de Vancouver, le Trio Gryphon, James Campbell, Shauna Rolston, les quatuors à cordes Cecilia et Afiara, et Judy Loman.

À propos d’Avner Dorman

Les compositions musicales d’Avner Dorman reflètent une rigueur technique et un souci du détail qui s’expriment avec profondeur et originalité. Né en Israël mais aujourd’hui établi aux États-Unis, Dorman s’inspire de nombreuses influences historiques et culturelles, conférant à sa musique un caractère à la fois novateur et émotif. Ses œuvres pour orchestre, ensemble de chambre ou soliste recourent à un vocabulaire rythmique complexe et stimulant, et privilégient un chromatisme et des timbres inédits. Ses partitions sont interprétées par les plus grands orchestres, chefs d’orchestre (dont Zubin Mehta, Ricardo Chailly et Andris Nelsons) et solistes (notamment Gil Shaham, Martin Grubinger et Hilary Hahn) de la planète, et bon nombre sont maintenant devenues des piliers du répertoire contemporain.

À propos de la Fondation Azrieli

Héritière de la vision philanthropique de son fondateur, David J. Azrieli, la Fondation Azrieli finance depuis 1989 des institutions ainsi que des programmes en Israël et au Canada. Convaincue que la philanthropie a un rôle essentiel à jouer et des responsabilités, elle soutient un large éventail d’organisations dans 8 domaines prioritaires, notamment la musique et les arts, la science et l’éducation.

À propos d’Analekta

Fondée en 1987 par François Mario Labbé, Analekta est la plus importante maison de disques classiques indépendante au Canada. L’entreprise a réalisé plus de 500 albums, enregistré plus de 200 musiciens parmi les plus en vue au pays et a remporté de nombreux prix. En 2019, les œuvres au catalogue d’Analekta atteignaient le plateau des 130 millions d’écoutes sur les plateformes de diffusion en continu à l’échelle internationale.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s