La dix-septième murale, Terminus et populus, est inaugurée à Sherbrooke

unnamed (9)murales Sherbrooke

 Les équipes de MURIRS et de Destination Sherbrooke viennent d’inaugurer dix-septième fresque du Circuit des murales de Sherbrooke. Située au 18, rue King Ouest à l’angle de la rue des Grandes-Fourches, Terminus et populus relate l’histoire d’un lieu qui a marqué l’histoire de Sherbrooke. 

Qu’il s’agisse du Marché Lansdowne – où les gens de toute la région venaient vendre leurs produits régionaux et où la population venait se ravitailler – ou encore l’ancien terminus d’autobus de Sherbrooke – où des milliers de personnes provenant de partout arrivaient au cœur de Sherbrooke, l’emplacement de cette murale est résolument riche en souvenirs.

« Les Sherbrookoises et les Sherbrookois, de même que les visiteurs qui sont passés par Sherbrooke auront des histoires à raconter en voyant soit l’ancien marché public, soit l’ancien terminus d’autobus », a souligné Mme Sylvie-Luce Bergeron, vice-présidente de Destination Sherbrooke, en indiquant que pour le parcours touristique qu’est le Circuit des murales, cette œuvre était essentielle. « Elle fait littéralement le lien entre les grandes murales de l’est et celles du centre-ville rendant ainsi le circuit plus cohérent et plus attrayant. »

De fait, l’emplacement choisi pour cette 17ièm création de MURIRS répond à l’ensemble des critères nécessaires à la réalisation d’une œuvre murale : visibilité, accessibilité et valeur historique. « Ce site fait partie des débuts de l’histoire de notre ville, il fait partie des artères qui ont vu le petit village de Hyatt Mills devenir la ville de Sherbrooke et devenir la reine des Cantons-de-l’Est », a précisé M. Serge Malenfant, président de MURIRS, en décrivant les différents personnages illustrés. 

Les murales et le tourisme

Véritable produit touristique d’importance pour Sherbrooke, les murales représentent, depuis quelques années, près de 50 % des actes de renseignement au bureau d’information touristique. Pour la deuxième année consécutive, des agents mobiles des murales sillonnent le circuit pour accompagner les visiteurs dans leur découverte de ces fresques géantes. Cet été, ils ont rencontré plus de 2 500 personnes lors de leur présence.

Au corpus des murales s’ajoute également une multitude de façons tout aussi ludiques les unes que les autres de découvrir les œuvres. Le tour théâtral Par le Chemin des fresques a encore une fois affiché complet cet été, tandis que l’application Muralis propose aux visiteurs de libérer la vie des murales grâce à une application mobile inspirée de la réalité augmentée. L’expérience intégrera d’ailleurs au cours des prochaines semaines la toute nouvelle murale, Terminus et populus. Finalement, le Quiz des murales fait le plaisir des familles. Pour en savoir plus sur les différentes activités, visitez murales-sherbrooke.com.

Rappelons que le Circuit des murales de Sherbrooke valorise le caractère propre du lieu où elles se trouvent, tout en misant sur son histoire. Ces tableaux architecturaux de style trompe-l’œil bonifie l’attractivité de la destination Sherbrooke. « Il ne reste que quelques sites bien précis à combler pour que le circuit du centre-ville soit complété et devienne ainsi le seul circuit d’art mural et architectural en Amérique! », a conclu Serge Malenfant. (Photo: Tourisme Cantons de l’Est)

                                                   (André Bouchard)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s