BILAN DES 36ièmes RENDEZ-VOUS QUÉBEC CINÉMA

 PLUS DE 55 000 PERSONNES SONT VENUES CÉLÉBRER LE CINÉMA QUÉBÉCOIS
 C’est par les applaudissements nourris du public présent à la première mondiale de Chien de garde de Sophie Dupuis que se sont terminés samedi dernier les 11 jours de projections et de festivités des 36es Rendez-vous Québec Cinéma. Invités à « se faire leur cinéma », les festivaliers ont répondu à l’appel en grand nombre. Le taux de fréquentation des projections a progressé de 12%, confirmant ainsi la qualité de la production cinématographique de l’année. La diversité de la programmation 2018 a su séduire un large public comme en témoigne le nombre croissant de séances tenues à guichets fermés. Les événements inspirés par les films de l’année ainsi que ceux à venir ont, quant à eux, enregistré un bon en avant de 76% par rapport à l’an dernier. Il en va de même pour les Nuits des Rendez-vous dont l’assistance a plus que doublé. Au total, alors que les données des Rendez-vous chez vous – programmation permettant aux cinéphiles de visionner films et événements du festival sur leur plateforme préférée – ne sont que partielles, les RVQC ont attiré cette année plus 55 000 personnes.
« Le succès de cette 36ième édition, nous le partageons fièrement avec tous ces créateurs, artisans et professionnels venus à la rencontre du public des Rendez-vous, plus nombreux que jamais cette année dans les salles de cinéma et au Bistro SAQ. Nous tenons donc à tous les remercier chaleureusement pour leur générosité, à commencer par notre exceptionnel porte-parole Patrick Huard dont la présence à Montréal et à Drummondville a largement contribué à cette énergie débordante qu’on a senti aux Rendez-vous durant ces 11 jours de festival », souligne Dominique Dugas, directeur des Rendez-vous Québec Cinéma.
DES MOMENTS MÉMORABLES
À la Cinémathèque québécoise, c’est devant une salle comble que le récipiendaire du prochain Iris Hommage, le cinéaste André Forcier, entouré de Michel Côté et de nombreux complices et amis, est venu parler de son indémodable Au clair de la luneprésenté en copie restaurée. Un classique du cinéma québécois sorti en salle il y a 35 ans qui reste à ce jour l’une des pierres angulaires de l’œuvre de Forcier.
 
DES RENDEZ-VOUS INCLUSIFS
Une fois de plus, les Rendez-vous ont démontré leur rôle de carrefour inclusif organisé autour du cinéma québécois. De retour à La Maison du père, les RVQC ont proposé la comédie De père en flic 2 aux aidés et aux aidants de l’établissement. Cette initiative citoyenne tenue pour une 4e année, fut des plus appréciées par les participants qui ont pu échanger après la projection avec le cinéaste Émile Gaudreault ainsi qu’avec les comédiensPatrice Robitaille et Mathieu Quesnel, heureux d’avoir pu participer à cette rencontre privilégiée.
 
Trois projections destinées aux nouveaux arrivants en processus de francisation ont été organisées au grand bonheur des participants, trouvant dans le visionnement des films Les rois mongolsPieds nus dans l’aube et Bon Cop Bad Cop 2 une occasion unique de mieux connaître leur pays d’accueil.
 
Mentionnons également la place importante occupée par les communautés autochtones avec au programme de cette 36ième édition une quinzaine de films traitant des réalités et préoccupations des autochtones. En point d’orgue, se retrouvent les projections de Ce silence qui tue de Kim O’Bomsawin, présenté en première mondiale, et de Our People Will Be Healed d’Alanis Obomsawin. La grande cinéaste a par ailleurs ému toute l’assistance lors d’une vibrante leçon de cinéma retraçant 50 ans d’une carrière passée à garder vivantes la mémoire, la culture et l’identité des Premières Nations. Enfin, lors d’une passionnante table ronde traitant de la représentation autochtone à l’écran, un panel d’invitées nous a permis de mieux comprendre comment le cinéma peut aider à briser le silence et les préjugés.
 
DES LEÇONS DE CINÉMA CAPTIVANTES
Cette année encore, les Leçons de cinéma auront été propices à de belles rencontres avec nos créateurs. Que ce soit en formule intime, comme celle donnée par Robin Aubert, un rendez-vous émouvant avec la cinéaste Alanis Obomsawin, un moment vibrant avec la costumière Renée April, un tête-à-tête avec l’artiste multidisciplinaire et porte-parole des RVQC, Patrick Huard, ou devant un parterre de plus de 1 400 personnes à la Place des Arts pour celle de Denis Villeneuve, ces rencontres auront été marquées par la grande générosité des intervenants, leur ouverture et leur accessibilité. Pour les festivaliers, les leçons sont toujours un moment particulier pour entrer dans l’univers créatif des artistes et faire connaissance avec leurs parcours, les temps forts de leur carrière ainsi que les rencontres déterminantes qui ont marqué leurs influences.
 
LES JEUNES AUX RENDEZ-VOUS
Par le biais des Rendez-vous et du Lab, Québec Cinéma est fier de développer l’intérêt du jeune public pour le cinéma québécois. Plusieurs activités destinées aux jeunes et aux étudiants étaient donc au programme de cette 36ième édition. Le 4ième Rendez-vous Popcorn fut l’occasion de passer une belle journée en famille, avec des projections, des ateliers créatifs et ludiquesPlus de 600 élèves du secondaire ont eu droit pour la 6ième année consécutive à deux projections CinÉcole et les cégépiens ont pu, lors du désormais traditionnel 5 à 7 du Prix collégial du cinéma québécoiséchanger avec les 5 finalistes du prix en vue des délibérations qui se tiendront dans les semaines qui viennent. Au total, plus de 1 300 jeunes ont pris part aux diverses activités du festival destinées au jeune public.
 
DES TABLES RONDES ANIMÉES
Les enjeux actuels qui animent la profession étaient également au centre de discussions fécondes, ouvertes à la réflexion. Mentionnons la Table ronde sur la parité dans le monde du cinéma et celle, très courue, qui traitait des enjeux du scénario dans le cinéma québécois. Autant d’occasions rares pour les professionnels et le public de prendre le pouls de notre industrie sur des sujets souvent sensibles abordés sans préjugés.
 
DES SOIRÉES ET DES NUITS ÉCLECTIQUES
La programmation éclectique des Soirées et des Nuits a aussi connu son lot de moments rassembleurs, sous le signe de la fête, mais toujours propices aux rencontres et au réseautage. Une grande célébration de la Coop Vidéo dont la finale restera dans toutes les mémoires, le Gala Prends ça court!, de très appréciées lectures de scénarios inédits, des soirées cabarets virevoltantes et de nombreux DJ ont enflammé les nuits de milliers de festivaliers présents pour se conclure en apothéose lors de la Nuit blanche avec un party de clôture inspiré par la trame sonore du film Chien de garde, mettant en vedette Donzelle etAlaclair Ensemble.
 
LE RENDEZ-VOUS PRO
La 6ième édition du Rendez-vous Pro constitue aussi un moment fort de cette édition. Plus de 600 professionnels, dont 25 invités en provenance de 11 pays,ont pu durant les trois jours de l’événement partager leur vision de l’industrie lors des conférences, forums, cocktails et autres activités. Aux côtés du Grand flirt et des Rencontres en (web)série, la toute nouvelle formule de tête-à-tête a généré de précieux échanges entre les professionnels aguerris et ceux de la relève, confirmant une fois de plus l’importance du Rendez-vous Pro, déjà considéré par beaucoup comme un élément essentiel des RVQC.
 
LES PRIX DES RENDEZ-VOUS
Neuf prix ont été remis dans le cadre de cette édition 2018. Dans la catégorie Meilleur premier ou deuxième long métrage de fiction, le Prix Gilles-Carle présenté par Bell a été attribué à All You Can Eat Bouddha – Le meilleur des séjours, de Ian Lagarde. Dans la catégorie Meilleur premier ou deuxième long métrage documentaire, le Prix Pierre et Yolande Perrault présenté par Hydro-Québec a pour sa part été remis au film Sur la lune de nickel, de François Jacob.

Pour liste complète des prix RVQC 2018, visitez 
rendez-vous.quebeccinema.ca
 
 
UNE PREMIÈRE RÉUSSIE À DRUMMONDVILLE
Les RVQC se transportaient pour une toute première fois à Drummondville. Concentré au Cinéma Capitol et dans 5 autres lieux de la ville, le festival a été accueilli très chaleureusement par la population et les partenaires, faisant de cet événement un succès qui ouvre la perspective d’un retour l’an prochain. En moyenne, ce sont plus de 1 000 personnes par jour qui ont participé aux projections en salle et aux événements. Outre les 15 films présentés, les Drummondvillois ont eu droit à deux Leçons de cinéma mémorables. L’une au Cégep de Drummondville où Sylvain Bellemare (Oscar du meilleur montage de son pour le film Arrival de Denis Villeneuve) a rappelé aux étudiants l’importance du son au cinéma, tandis que Patrick Huard, porte-parole des RVQC 2018, détaillait les différentes étapes de la création d’un film à succès au public du Pub La Sainte Paix, bondé pour l’occasion.
DSCN1766
(Photo: André Bouchard) 
ET CE N’EST PAS FINI!
Les RVQC 2018 ne sont pas terminés! Il est encore temps de revivre plusieurs événements de la dernière édition en différé sur quebeccinema.ca. 
 
Pour tout savoir sur la 36e édition des Rendez-vous Québec Cinéma : #RVQC
 
DE PRÉCIEUSES COLLABORATIONS
Les Rendez-vous Québec Cinéma remercient chaleureusement Hydro-Québec, nouveau partenaire Présentateur; Radio-Canada, partenaire Coprésentateur; Bell partenaire Rôle principal; SAQ, MELS, la Cinémathèque québécoise et Cineplex, partenaires Premiers rôles. Les Rendez-vous Québec Cinéma remercient également leurs partenaires publics et gouvernementaux, le Ministère de la Culture et des Communications, Tourisme Québec, le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, le Secrétariat à la région métropolitaine, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, Téléfilm Canada et le Fonds des Talents. Les Rendez-vous remercient aussi la Ville de Montréal, le Conseil des arts de Montréal et Tourisme Montréal. Un grand bravo et merci à nos complices, lg2, Annexe Communications et Akufen.
 
LES RENDEZ-VOUS QUÉBEC CINÉMA
Les Rendez-vous s’avèrent depuis 36 ans être une véritable pépinière de talents et un lieu de rencontres unique. Pendant 11 jours, quelque 400 artistes et professionnels de l’industrie rejoignent les cinéphiles et le grand public pour célébrer notre cinéma. Avec une sélection de près de 300 films, dont 100 premières, et plus d’une trentaine d’activités gratuites, le festival est un véritable incontournable dans le panorama cinématographique et événementiel québécois.
                                                      (André Bouchard)
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s